Notons que la limite de puissance à l’arbre de nos réacteurs nucléaires, ne dépend pas tant de ces réacteurs que de la mécanique derrière, et notamment des fameux réducteurs conçus à l’origine pour des navires beaucoup (BEAUCOUP) plus légers… De même, les catapultes à vapeur ne sont pas si simples à concevoir sinon la France se serait investie sur le sujet pour 3 derniers porte-avions. Or à ce niveau l’intérêt d’un porte-avion CATOBAR se réduit par rapport à un STOBAR. On s’oriente plus sur un K15 alimenté avec de l’uranium hautement enrichi et adapté en concéquence comme les US. Mais il y a effectivement encore une différence avec mes anglais comme la position du conducteur. Perso, je pense que la France devrait réduire la voilure de sa politique étrangère pour concentrer ses moyens sur deux ou trois sujets où on peut agir efficacement car là à force de saupoudrer on fait n’importe quoi et on aboutit à rien. Arf mince je rêve de trop!! Sans doute pas. On verra bien, mais on va en voir passer des designs avant même un lancement du programme, et encore plus avant de le voir naviguer…. Par contre, pour revenir au choix du nucléaire, on a estimé que la production d’Uranium baisserait drastiquement d’ici la fin du siècle, les principaux « filon » riche en Uranium n’étant ni particulièrement riche, ni particulièrement nombreux… Pas avec des réacteurs nucléaires à bord et surtout le CdG est pensé pour être un navire de 1er rang contrairement au mistral, @Lucy Ce sont des hélices Chinoises, pales copies de vieux paquebot de l’ex URSS, qui sont tombé de batiments de la Marine chinoise et qui ont fini par traverser les croûtes terrestre pour se retrouver dans la rade de Toulon. L’EMALS est bien conçue mais ardue à mettre au point. . On aura pas plus de plateforme mais un navire multi fonction qui en remplacera dix pour que sur le papier on puisse faire plus avec moins. Vigneault, Leclerc, Charlebois, Levesque – « mieux armé » : le CDG actuel est déjà l’un des PA les mieux armés au monde (comparable à la référence, les classe Nimitz). Pour le reste, combien d’énergie consommeraient des EMALS (et combien doteraient ce PA2 ? Cordialement, conrection sur mon post précédent : Le pu 239 est fissile. Je propose d’accélérer la construction de ce PA pour avoir un tuilage et en tirer les conséquences pour en construire un deuxième c’est à notre portée les frégates seront fournies en nombre par nos alliés ça c’est cohérent à mon avis . Voir plus d'idées sur le thème Navire de guerre, Navire, Guerre. (en fait 1,5 environ pour être sûr d’en avoir toujours 1 complet…). Eternel débat du coût. La France a besoin de plus de plate formes maritimes pas d’un navire couteau suisse multi fourre tout, bon nul part. http://www.air-defense.net/forum/topic/3452-porte-avions-arbitrage-d%C3%A9cisionnel-une-affaire-et-une-volont%C3%A9-politique/?page=123 Moscou a clairement ressenti le besoin de construire ce navire au cours de la campagne syrienne. Grâce à cette dernière, écrit l’amiral [2S] Édouard Guillaud, dans une note de la Fondation pour la recherche stratégique, le porte-avions Charles de Gaulle est ainsi libéré « des contraintes […] du ravitaillement à la mer tous les deux à trois jours. https://www.areion24.news/2019/06/11/porte-avions-franco-britannique-retour-sur-un-fiasco-annonce/ Mais c’est en partie une réalité derrière notre souveraineté de bon aloi. C’est plus compliqué que ça, Sarko voulait un porte-avion franco-britannique se disant (l’avenir lui a donné raison) qu’on n’avait pas les moyens de se payer deux groupes aéronavals. La taille impacte finalement assez peu le prix. Sortir de l’Euro ? Regardez pour le CDG, lors de sa construction il s’est considérablement alourdit car les normes régissant la protection des réacteurs K15 avaient changées. Lors du dernier salon Euronaval, en octobre 2018, la ministre des Armées, Florence Parly, a donné le coup d’envoi de la phase d’étude relative au futur porte-avions de la Marine nationale, qui succédera aux Charles-de-Gaulle dans les années 2035/40. Soyons fou construisons deux PAN. Et le rendement de cette PAC (Rapport énergie disponible pour le moteur électrique / énergie contenue dans le réservoir) est de 50 à 60%. Donc pour moi, le PA reste le plus pertinent et surtout, la plus économique des base aérienne projetée… et si on en a deux c’est encore mieux!! Bonne idée pour un PA, On passera sans doute plutôt au MOX même si ça doit compliquer le déchargement des réacteurs. quelle certitude avait vous qu’on en aurait 2 si on se limite à 40 000. du coup ce process étant irréalisable et non rentable, nous serions dans l’obligation de commander nos barres aux américains, et de payer très cher leur recyclage dans leurs réacteurs! Et enfin pour finir les réacteurs à fusion expérimentaux, demandent plus d’énergie pour fonctionner qu’ils n’en produisent, l’EPR devrait être justement le premier réacteur à produire plus qu’il ne consomme. Le problème c’est surtout trouver les membres d’équipage d’un deuxieme ou troisieme groupe aéronaval Fr en période de paix sans le début du commencement d’une menace de haute intensité. Le truc basique à comprendre est que plus nous serons nombreux et plus nous risquons d’ avoir envie de nous entretuer ……………… sans compter tout ce que nous prenons à Dame Nature afin de satisfaire envies , besoins , égos …………………. Bref, on perçoit vite que dans la constitution d’un groupe aéronaval actuel et futur, le prix du PA lui même représente une part de plus en plus minoritaire. Ainsi que Dassault. @Royal Marine Le cas du porte-avion est différent. L'USS Zumwalt est le premier navire de guerre "furtif" dont disposera l'US Navy. . Vous l’avez dit, des frégates avec des mdcn, ça ne fait pas le boutot d’un PA… Ce n’est pas la même chose – ça ne s’utilise pas de la même manière. Vous confondez ce qui est appelé la conservation de l’espace maritime et la constestation de celui-ci qui est la base de la guerre navale. Aujourd’hui le showtime d’un rafale lui permet de traiter seul 6 cibles…soit un facteur d’accroissement d’efficacité jusqu’à x 24 par chasseur embarqué. Cordialement, A peu près 5. Vous devez effectuer les routes de navigation sécuritaire en utilisant un navire de guerre à votre disposition. Un gros investissement que nous pouvons faire en diminuant certaines de nos dépenses. 1-des le début la politique l’a emporté sur le technique. En tout cas, le tiroir-caisse marche à fond pour naval group: https://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/aeronautique-defense/emirats-arabes-unis-et-un-nouveau-contrat-important-a-l-export-pour-naval-group-812087.html. Par ailleurs n’oubliez pas que le rôle des porte-avions peut être pris au moins en partie par des frégates avec les missiles de croisière MdCN et les LRU (capables d’opérer depuis des frégates, des tests l’ont montré). Merci Wagdox. Même si c’est inférieur à 30% cela montre. Plein de bonnes idées (submersible, missile intercontinental etc.) Nous pouvons faire de même pour adapter l’€uro aux nécessités françaises. Nous sommes d’accord Plus de pognon pic.twitter.com/WaK8SNtKvZ. La fission de l’U233 émet peu de neutrons de fuite et nécessite un caloporteur à modération très faible pour maintenir une réaction en chaine. C’est d’ailleurs en cela que le CdG reste plus puissant que le QE (le facteur nivelant n’est d’ailleurs pas le PA qui peut lancer presque à l’infini (pas de catapulte) mais le F35B qui ne peut faire qu’une sortie par jour, alors que dans le cas fr, c’est le CdG qui est nivelant, d’après les indiens le rafale peut faire 5 sorties par jour durant 7j et 3/j de façon durable). En fait le PA est fort parce qu’il est très polyvalent, capable d’effectuer à la fois de la conservation et de la contestation d’espaces maritimes. compter environ 40 000 cv pour un K15 (150 mw thermique). c’est sarko qui a torpillé le PA2, je rappels. Enfin comme je l’ai déjà dit, il ne s’agira pas d’imaginer un tout nouveau réacteur mais d’adapter le K15 à un combustible énergiquement plus chargé. Alors commençons par construire l’escorte : elle pourra servir à autre chose en attendant le PA. Mais plus il grossi plus on met de chose dessus et c’est la que le prix monte. Soyons optimiste cela arrivera bien ……………………………………………. Ce seront de toutes façons des armes que l’on verra partir de loin et nous aurons 30 ans pour y répondre. De presque un an et demi. De toute manière, il en faudrait 2 pour avoir une permanence à la mer. Des navires de guerre chinois ont intercepté un bâtiment de la marine française Le navire français a pénétré début avril dans le détroit de Taïwan, que la Chine considère comme des eaux territoriales, sans autorisation. « …nous aurons retrouvé notre souveraineté monétaire (fabriquer autant d’€uros qu’il nous en faut)….. » EN quoi les catapultes vapeurs sans aide américaine seraient faciles à mettre au point? ), pour produire plus d’énergie. La France commande 500 missiles pour ses futurs hélicoptères d'attaque, Naval Group met à l'eau sa dernière frégate multimissions, Momentus, première licorne de l'accélérateur Starburst, Un nouvel accélérateur pour les start-up françaises « sensibles », Le 737 MAX, la plus grave erreur de Boeing, les Fremm (6.000 tonnes) étant des navires trop grands, trop armés, et finalement trop chers. D’accord avec Thaurac, pour cette fois : il faut savoir ce que l’on veut : voulons vous un outil pour faire de l’impérialisme à l’Américaine ? « Et enfin pour finir les réacteurs à fusion expérimentaux, demandent plus d’énergie pour fonctionner qu’ils n’en produisent, l’EPR devrait être justement le premier réacteur à produire plus qu’il ne consomme. Si c’est pour commencer la construction dans les mois qui viennent, oui c’est possible. C’est la raison pour laquelle le K15 fonctionne avec des barres de qualité civiles, qui sont entièrement recyclées dans les réacteurs civils… réouvrir ce réacteur mili non seulement coûterait une blinde, mais en plus il faudrait entretenir sa combustion et son personnel pendant de très longues années avant d’avoir à recycler des barres en provenance du ou des PA…. Après le PA2 aurait coûté moins cher que le CDG, mais ça aurait englouti quand même quelques milliards d’euros, surtout si on somme le coût des frégates associées. Oui. Quid des soutes d’armes? C’est surtout un choix d’investissement et du lien que l’on veut avoir avec les États-Unis », estime cependant Olivier de Saint-Julien, directeur du programme « Porte-avions de nouvelle génération » chez Naval Group, dans les colonnes de Science&Vie. Plus le monde sera peuplé de gens nombreux et bien portant et plus ils trouveront des bonnes raisons pour se foutre sur la gueule… Oui, l’elmas est « tendance » car en ce moment nombre de « vieux système » à vapeur ou hydraulique sont avantageusement remplacés par des systèmes électrique/numérique. Après le problème c’est que les années 2030 vont avoir une importante bosse budgétaire pour l’armée française avec l’achat et le développement sur la période des nouveaux SNLE, nouveau(x) porte-avion(s), le programme SCORPION phase 2/3, le remplacement des Cougars modernisés, développement du MGCS, de l’artillerie du futur, le SCAF. Sinon, on serait dans la même panade que les British…. Veulent plus des chinois mangeur de chien ! De même, il n’y a qu’un seul équipage de P.A. Sinon des actions contre la terre? Quant à la lutte contre l’évasion fiscale, il faut passer par des traités avec les pays concernés et surtout bien retracer en interne les flux financiers, pas d’autre choix que d’embaucher des spécialistes et de payer des formateurs grassement…. Et des sujets comme ça il y en a de nombreux. , trop peu! Ce processus a un rendement (rapport l’énergie théorique stockée sous-forme d’hydrogène /énergie primaire -solaire, nucléaire, etc-) de 70 à 90%.