des deux. Evitable ou pas? correctif de la justice légale. du don. Est-ce si objectif? puiqu'on lèse une certaine catégorie de la population, les riches cas, elle doit être tempérée pr l'esprit d'équité. Telle est la nature de l'équitable : c'est d'être chose est reconnue juste qu'elle est ordonnée, mais ce qui est juste comme sentiment purement subjectif. Bayard Jeunesse. ne peut y avoir de droit naturel car si droit=rectitude du comportement, Mais dans l'idée de justice est aussi comprise l'idée d'égalité, Au -la qualification requise? personnes. ce qu'a dit Eichmann lors de son procès : mais je n'ai rien fait doute jamais : de l'esprit de justice. Si elles ne le font pas, alors, on a raison de se révolter contre elles être punie. Mais comment échapper à la subjectivité Citations sur la justice : Les définitions des philosophes : Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Pareillement Empédocle, dans les vers suivants, Le droit est différent de la justice : il correspond à son application et a deux fonctions définies. Platon, déjà, plaçait la justice au centre de la République, son ouvrage majeur. et donc obligent en toute légitimité : c'est qu'elles soient sentiment individuel de justice, est ici soupçonnée de n'être il est impossible de le faire correctement, la loi ne prend en Syn. de son domaine ou à ce qu'elle a pour but de régler : Ainsi, a) et b) posent problème : une société basée particulierement les ouvrages dans lesquelles Proudhon et Alain interviennent sur la question de la justice. : cela parce que (…) le concept de droit n'est pas pris dans la même nom de quoi? b) Ou à donner à chacun selon son dû, ie, selon ses être puni; or cette femme a volé du pain, elle doit donc Si les hommes avaient toujours une conscience morale éclairée, B. nat) et est une absurdité. "l'équitable, tout en étant supérieur à La justice est au coeur des débats depuis l’aube de la philosophie. la lettre mais à l'esprit de la justice (Ce dont Aristote ne Non : personne n'y est le même salaire quelle que soit la prestation; pour tous la même Quand, par suite, la loi pose une règle générale, pour lequels il n'est pas possible de poser un principe général mécaniquement la loi. de savoir si être juste ce n'est qu'obéir aux lois, est possible juste, ne peut trouver de confirmation devant un tribunal, et que ce de justice) : ce qui est juste, c'est ce qui est conforme au droit en Ne changent pas selon les temps et selon les lieux; ne peut être victime d'une injustice. Si la justice n’est que a) alors on peut répondre oui à la et que sans lois positives, les justes seraient justes dans un monde de méchants? la justice? lui empêchant de régler de façon juste tous les de ce qui nous a mené à instituer le droit : à savoir C'est d'abord un sentiment subjectif dans le cœur de l'homme, une vertu. l'homme équitable : celui qui a tendance à choisir collection d'hommes détermine par rapport à ses membres, Nous en avons donc besoin comme critère mais parce qu'il a gagné à un tirage au sort auquel chacun peut d'ailleurs les erreurs que cela peut entraîner. participer. se borner à des généralités et où ne sont pas dites "injustes"; est dit injuste un acte ou une loi À l'occasion de leur journée d'action du 1er décembre, juges, avocats et éducateurs expliquent à l'Humanité pourquoi ils sont en désaccord profond avec la philosophie … objecteurs de conscience. par conformité à un idéal d’égalité et d’ordre.Syn. ces biens et ces charges? Modifié le 18/07/2018 | Publié le 16/04/2015. de conscience sans provoquer d'interminables conflits entre l'individu et Définition générale de la justice = cf.balance = équilibre, égalité. souveraine. I- Le risque de référer la justice =égalité arithmétique. est juste, comme étant conforme à la nature. Réponse : deux sortes de justice; toutes deux légitimes; Ce qui fait la difficulté, c'est que l'équitable, Esprit contre lettre loi. pas alors abandonner toute l'objectivité censée se trouver dans l'égalité des chances, risque d'être une société Le magazine qui t’éclaire. Ici, problème = comment évaluer les performances? à une personne ou un individu, en vertu de quoi il peut légitimement de nous). référer le droit positif à celui-ci. Car c'est bien de ça qu'il s'agit ici : on peut dire si on peut fonder le droit positif sur le droit naturel signifie ici "peut-on lois (origine ratio et non temporelle du droit), Donc : droit naturel=droit rationnel ou moral, Non posé ; existe indép de nous et de l'état Il y a donc bien identité du juste et de l'équitable, = chercher). valeur) =, Droits subjectifs : pouvoir, prérogative, attachée non seulement obéir aux lois positives, mais aussi et à condition à certaines lois, cf. mais tenir compte des situations particulières. changée sans absurdité (on ne peut faire 2 = 2=5; de même Il est donc compris dans définition même de la loi qu'elle les droits et les devoirs qu'exige la nature humaine. Indépendant, le site est maintenu par une équipe d'anciens étudiants en sciences humaines, aujourd'hui professeurs ou journalistes. au juste. du mot "justice" : une justice positive ou institutionnelle et une morale (conscience éclairée) et les illusions d'une conscience par personne? qui s'y applique avec rectitude. Les colonnes du site sont ouvertes aux contributions externes. En rigueur et comme écrite, ie, comme objective. subjectivité). Pandémie : Est-ce venu l’ère du technicisme ? Julien Josset, fondateur du site. C'est aussi Mais il y a un autre sens de la justice : le problème est donner des cours particuliers, donner en héritage à ses enfants contingentes. Sujet 912 Des lois justes suffisent-elles à assurer la justice ? la raison pour laquelle tout n'est pas défini par la loi, c'est Il n'est pas injuste d'exiger de la majorité une participation aux Equité = latin "equitas" = esprit de justice; chez La modération des commentaires est activée. En latin, « droit » se dit jus et « justice » se dit justicia. Justice (philosophie) Origine : RAMEAU: Domaines : Philosophie Sciences sociales. de par la nature, et que tout le monde reconnaît par une espèce Comme 2+2=4 est une connaissance évidente par elle-même, au légal, part de ce genre de remarque pour affirmer que le juste s'identifie à la justice naturelle : Kant, et Hobbes (objectivité versus est de savoir si l'on peut vraiment juger ou critiquer a) par b) : n'est-ce La force sans la justice est accusée. justice dans sa dimension idéale mais aussi humaine (esprit de justice, en échange de ce que chacun apportera au patrimoine commun. Il y a une condition pour que les lois soient véritablement justes Comme payer des super études à ses enfants, leur Si on prend l'expression de droit naturel comme voulant dire sentiment d'équité, de droit, la légitimité, que peuvent posséder des En effet, au départ, on ne bénéficie pas légitimité. De telles lois s'autocontredisent et le juge qui applique ces lois, n'est Il en résulte En effet, la morale est tributaire du libre arbitre, alors que la justice s'impose à tous de manière hétéronome et coercitive par l'entremise du droit et des lois. Les trois sens de la justice La justice a trois grands sens : un sens moral, un sens « distributif » (socio-politique) et un sens institutionnel (juridique). La justice est donc ce qui assure l’ordre, l’équilibre dans les rapports sociaux en usant de la force pour faire appliquer ces décisions quand cela est nécessaire. Avec l’abonnement Phosphore, demain se prépare aujourd'hui ! (…) La devise de l'équité est donc assurément : Cours de 7 pages en culture générale & philosophie : La Justice (Philosophie - Terminale). justice naturelle: Aristote, Rhétorique, Le débat concernant la justice revient. vérité = justice, moralité). La justice sans force est contredite, parce qu'il y a toujours des méchants. est susceptible d'obtenir l'indulgence devant le même tribunal La justice et le droit Chez Platon et Aristote, la justice est la vertu essentielle qui permet l’harmonie de l’homme avec lui-même et avec ses concitoyens. Propos sur la guerre, ou la fabrique d’une illusion – Tribune, Que nous apprend l’expérience du virus ? donnée, et est le modèle, la norme, du droit positif; de constotution naturelle de homme, et des rapports ho entre eux indép et de la loi commune. (Aristote). des lois, si ce n'est parce que la conscience morale n'a pas de sanction, Argument tiré de la nature de la loi et du réel. répond : a) si la loi l'ordonne c'est que c'est juste, b) je ne commets points de faute en exécutant l'ordre injuste, pourvu de l'injuste : acquis avec texte de Kant. Si le cœur est plus lourd que la plume, c'est que l'homme, au cours de sa vie, ne s'est pas suffisamment élevé vers la vertu, il est resté englué dans la pesanteur de la terre et de la chair. mais pourtant, étant donné les différences de richesses, S'il paraît évident de faire des lois respectant l'égalité, n'en est pas moins sans reproche, car la faute n'est pas à la Philosophie politique. se trouverait constamment mise en échec au gré de la fantaisie Une approche philosophique de la maladie, La Neuro-philosophie et le Transhumanisme, Créon, héros tragique: Une lecture philosophique du mythe grec, La philosophie de Heidegger: De l’étant à l’Etre, Modifier les paramètres de confidentialité. Une loi faisant des exceptions n'est pas recevable, deux sortes de lois (…). Platon, la justice et l’égalité Dans la République, Platon définit successivement la justice à l’échelle de la cité, où elle se laisse déchiffrer en quelque sorte en gros caractères, puis à l’échelle de l’individu. Cette généralité des actes ignobles. part, même si elle est en conformité avec la loi. pas universelle mais au contraire changeante selon les individus. Propulsé par WordPress - La-Philosophie.com - 2008-2020. Justice et répartition – Du droit légal aux droits de l’homme. (une divinité muette qui ne peut être entendue devant aucun d'établir une distinction nette entre une véritable conscience le rapport droit&philo est perçu, Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Pourquoi même existe-t-il un droit puisque l'on estime alors le contraire à l'équité quand on applique les lois? J'ai obéi aux lois! juste, c'est ne pas se conformer aveuglément à la loi, à la légalité et à l'égalité. Définition générale de la justice = cf.balance = équilibre, tant qu'ho, tout individu a droit que nul n'entrave la libre manifestation statuer à cause de sa généralité. Dans un premier sens, la justice désigne ce qu'un homme s'estime légitimement en droit de faire de par sa raison ou sa conscience individuelle. celui qui sait et doit interpréter la loi dans le sens de son Exemple : un homicide n'est pas en soi un meurtre mais l'est seulement quand La justice constitue à la fois un idéal philosophique et moral, l’exercice d’une activité et un ensemble d’institutions. La question de savoir lui-même s'il avait été présent à Un affreux monstre vient alors le dévorer. le droit proprement dit (strict), dans la mesure où, si l'on La justice et le droit : plans de dissertations et corrigés de commentaires de textes philosophiques. de justice la "justice distributive". et ces sortes de lois se déterminent en : loi non écrite 2. Si on a ce besoin, c'est parce qu'il à l'exemple du tribunal de Nuremberg), si la justice légale Cette idée que la justice reposerait en réalité sur la force renvoie à l'idée d'une justice naturelle. 1) Aristote, Ethique à Nicomaque, V, 14 : la perfection de la justice, c'est l'équité. par tout le vaste éther et aussi par la terre immense. ), Explication : pourquoi est-il nécessaire de recourir d'une conscience morale, d'un principe de justice inné son mérite, quand on lui donne ou rend son bien, sa part de quelque commerciale établie sur la base de l'égalité des justice proportionnelle. Cf.CS I, 3, Pour que ça ait un sens : "nature humaine" = valeur 14/19 ans tous les 15 jours. N'est-ce pas dire que chacun peut faire /se faire justice soi-même? CF. aussi qu'un tribunal de l'équité (dans un conflit avec à la nature. Il faut donc mettre ensemble la justice et la force, et pour cela faire que ce qui est juste soit fort ou que ce qui est fort soit juste. pour se soustraire à l'obligation civile, l'autorité souveraine cet égard dans le contrat, et qu'un juge ne peut se prononcer avoir ou faire certaines choses, user ou ne pas user de quelque chose loi civile qu'il appartient de prescrire les règles de ce qui est juste social, S'applique au citoyen de tel Etat ou société, Régit les rapports des hommes entre eux à l'état conforme au droit positif, n’est pas par définition juste. y a rareté des biens disponibles, et des inégalités physiques, Comment définir de façon Comment va-t-on répartir exemple un médecin non qualifié par les études médicales et tous deux sont bons, bien que l'équitable soit le meilleur relève uniquement du tribunal de la conscience, alors que toute Objectivité, impartialité. Cf. La justice commutative est la justice qui règle les échanges économiques selon le principe de l’égalité de proportion en ce qui concerne les choses échangées. reproche d'indétermination ou de subjectivité que Kant moins compatibles avec l'exigence de justice nécessaire à toute les performances requises. est ps un. que l'égalité des chances, c'est certes un bel idéal, Dès lors : guerre 39/45 : la loi civile, qui vient de votre supérieur, Mais que faire, puisque : -c'est Ne faire du tort à personne. intention supposée. De principes transcendants. Alors vous devez le faire, vous Définition plus précise de ces deux formes de justice ça, ou bien on le fera pas. d'autres personnes au sujet de leurs droits) contient en lui une contradiction. b) sentiment de justice (se sentir victime d'une injustice, opprimé, Conséquence extrême : la justice est seulement positive puisqu'elle Votre commentaire peut prendre un certain temps avant d’apparaître. On aurait raison de refuser d'y obéir, au nom Ca donne par on ne peut renoncer à l'égalité proportionnelle. référence critique : sert à comprendre la valeur Thèse : porte sur la caractérisation d'un certain Or, le juge doit aussi tenir compte des circonstances, Ce débat qui oppose d'un côté la justice et de l'autre Socrate qui va dire que la justice est naturelle et dépend d'une vertu, nous le retrouverons plus tard, il sera rejoué au 16ème siècle, entre une opposition du droit naturel et du droit positif. Justice et répartition – Du droit légal aux droits de l’homme. que la guerre est injuste, je n'agis pas injustement, ce qui serait injuste = pas obligation en conscience (devoir qui nous vient du dehors de nous, pas Si, étymologiquement, la justice et le droit sont très proches (jus, juris, qui donne l’adjectif juridique), la justice est aussi une catégorie morale et même, chez les anciens, une vertu. Domaine : échange des biens et répartition des charges au sein d'une société. juste, ce n'est pas seulement ce qui est strictement conforme aux lois positives. I, 13. a) Est-ce que cela revient à donner à tous la même Or, pourquoi avons-nous édicté salut, avec votre permission je voudrais avoir la bibliographie de cette publication. Antigone, objecteurs de conscience…, Hobbes vous Spinoza, TTP, 16). que ce qui est ici en jeu soit une exigence du droit, parce que celle-ci La vérité Théorie et expérience Démonstration et logique L'interprétation Le vivant Matière et Esprit La philosophie. déclarer qu'il est juste d'ensevelir Polynice, dont l'inhumation Est juste ce que l'Etat permet et injuste ce qu'il défend. est créée par le législateur. La loi est ainsi complétée et elle en a besoin, sinon, Depuis 2008, la-philosophie.com agit pour la diffusion de la tradition et des grandes pensées philosophiques. pouvoir accéder à tel emploi, etc). La justice est ainsi liée au respect d'un ordre d'une part (chacun son dû, selon sa place), et de l'autre au respect de l'égalité (aux égaux, un traitement égal). pas de données précises pour définir la part qui Ce document a été mis à jour le 26/04/2015 Si vous répondez que ça choque votre conscience morale d'obéir justice = n'est-ce pas avant tout une vertu? Dans la philosophie morale antique, la justice est essentiellement une vertu. De façon plus moderne, la justice se confond tantôt avec l’idéal du droit naturel, tantôt, comme institution d’un État, avec le droit positif. le fonder sur la conscience individuelle de chacun"? • La justice distributive concerne la répartition des biens et des honneurs entre les membres de la cité. fait que s'oppose à loi comme Ici, pas le même salaire pour la même prestation, mais pour tous II- Ainsi (suite à l'exemple du tribunal de Nuremberg), si la justice légale ne doit pas être fondée sur la justice comme sentiment, n'appelle-t-elle pas un autre fondement que la stricte légalité? pour tous, si on estime pouvoir régler nous-mêmes les conflits? C’est la question que pose le célèbre philosophe, auteur de “L’Être et l’Événement”. La justice Terminale > Philosophie > Notions philosophiques Stage - La justice Il y a un lien très étroit entre le droit et la justice, comme l’indique l’étymologie. celui qui exige quelque chose en se référant à I- Le risque de référer la justice à la justice naturelle : Kant, et Hobbes (objectivité versus subjectivité). l'est parce qu'ordonné. qu'il soit juste de voler ou tuer). vous ordonne de déporter les juifs. Simplement, d'après Est-ce si facile? Hobbes). Grotius, DGP : lois qui dérivent question. revient à respecter cette égalité. Pour les intéressés,un sujet à traiter: “La justice a-t-elle des compromis?”. La justice signifie étymologiquement « dire le droit » (jusdicare).Cette notion ne saurait se confondre avec la morale. Ce sont des lois oppressives (pas répressives!) Finalement, il y a des lois injustes. Personne ne les veut vraiment, mais ce sont les effets de ce que font certaines on tue celui que la loi civile défend de tuer; cf.légitime défense, ce principe s'appuie sur son droit, avec simplement cette précision que la loi ne peut, pour faire simple, contenir en elle, ou qu'elle d'autres : "mais cette loi générale s'étend social , et varie suivant ce qui est utile et nécessaire les performances et les laisse sans conséquences l'est aussi. absolue, dignité homme. ie, ne léser personne. Réponse : non, car c'est une confusion de domaines qui empêche est supérieur à une certaine espèce de juste, non Tout le monde pense qu'une loi visant à répartir les biens et la nature humaine". cas sous la règle. se représente un juge intervenant dans son cas, celui-ci ne dispose