C’est à la fois l’accomplissement d’un processus, d’une tâche, mais aussi les résultats obtenus ainsi que le succès dont on peut se prévaloir ! Business Process Management, Lean management, système d'organisation industrielle, Méthode de conception du système de tableaux de bord, Comment mesurer la Performance des métiers de l'entreprise, Balanced Scorecard ou tableau de bord prospectif, 8 verbes d'action et 32 recommandations illustrées pour un management de la performance assumé, La reproduction ou la traduction totale ou partielle de ce texte, images et documents est, Excel ® est une marque déposée de Microsoft Corp ®, ici les conditions pour publier un extrait sur votre site ou blog. 1 Management de la performance : des concepts aux outils Par Stéphane Jacquet, professeur de management, membre du CREG L'actualité récente a mis en lumière l'importance accordée par nos sociétés à la mesure de la performance, avec le rôle accordé aux agences de notation dans la notation des pays (le fameux triple A) et les conséquences de leurs décisions sur les marchés financiers. Etude de l’utilisation des outils de gestion dans deux organisations intercommunales. Sources de la performance. Le suivi régulier de… Collection : Guide Pratique Ce qui attire l’attention dans les modèles de performance organisationnelle étudiés dans des théories de management est l’importance qu’on accorde en général, aux critères de la théorie économique classique (efficience économique, productivité ou compétitivité). On entend également souvent parler de productivité, alors que la notion est difficile à préciser et renvoie à la production, ce qui exclut les entreprises de services ou fortement liées à l’économie du savoir. Pages : 320 pages La mesure de la performance n’est pas une fin en soi …Même si elle en a toutes les caractéristiques La mesure de performance des processus et des organisations vise à l’amélioration continue et à l’élimination efficace de tout ce qui est superflu et ne contribue pas au renforcement d Cependant, on pourrait leur reprocher un certain nombre de limites. Elle est multidimensionnelle parce qu’on peut trouver différentes variables d’action et de nombreux critères pour évaluer leur pertinence. Gestion et management. Département de Management Faculté des sciences de l’administration Université Laval Québec, Canada G1K 7P4 Hachimi.Sanni-Yaya@mng.Ulaval.ca 1 L’auteur est chargé de cours au département de management de la Faculté des sciences de l’administration de l’Université Laval et à l’École nationale d’administration publique (ENAP). Il présente le cas des collectivités territoriales dans lesquelles un cadre de gestion plus traditionnel a été choisi. (PDF) Management de la performance : des concepts aux outils | Thuc Pham Anphat - Academia.edu Academia.edu is a platform for academics to share research papers. Ils ont même parfois été imposés sans bien préciser l’intérêt stratégique en termes de vision et leur utilisation a souvent été restreinte (aide aux décisions opérationnelles à court terme). Au total, les TBE sont à considérer comme de véritable systèmes d’analyse stratégique avec une fonction d’alerte importante, à condition de ne pas en faire un simple outil de reporting et de bien choisir ces indicateurs figurant dans les quatre pôles. « Management de la performance : des concepts aux outils ».… 6 Au sens strict du terme, une performance est un résultat chiffré dans une perspective de classement (par rapport à soi – améliorer ses performances et/ou par rapport aux autres). D’abord sur le fond, 10 à 15 indicateurs à suivre sont largement suffisants. B. Dans une approche classique et traditionnelle, la performance serait un indicateur de résultat, renvoyant à la notion de rentabilité du capital investi. Quant à la mesure proprement dite, ce sont les ratios financiers qui se sont imposés comme de véritables critères de décision. Certains auteurs proposent d’élargir le champ des informations publiées aux actionnaires pour y inclure de nouveaux critères (Eccles, 1991). L’arène politique prend en compte quatre éléments pour la mise en place d’un système de la performance, un focus sur cette arène nous les présente : La satisfaction de la coalition dominante, la satisfaction des constituants selon leur pouvoir relatif, Extrait du modèle révisé de Morin (2000 ). Une entreprise comme Leroy Merlin est souvent donnée en exemple à ce niveau. D’autres montrent les limites d’une analyse financière à court terme (Hayes, 1980 et Bouquin, 1997). Sans développer les différents outils financiers, la croissance interne de l’activité de l’entreprise dépend directement du niveau des capitaux engagés et donc de sa capacité à augmenter cet actif économique. Alain Fernandez Le management de la performance est un puissant levier de motivation, engagement et fidélisation car correctement mis en place, il répond aux attentes des collaborateurs. Ainsi la performance présente quatre dimensions : Ecole nationale supérieure des mines de Saint-Etienne (auteurs collectifs) : séminaire de management de la performance, 2005, Les modèles économiques des entreprises, numéro 181, 2008, Le balanced scorecard à l’épreuve de l’expérience, numéro 211, février 2011. La gestion de la performance, Définition. Le management de la performance est un puissant levier de motivation, engagement et fidélisation car correctement mis en place, il répond aux attentes des collaborateurs. L'actualité récente a mis en lumière l'importance accordée par nos sociétés à la mesure de la performance, avec le rôle accordé aux agences de notation dans la notation des pays (le fameux triple A) et les conséquences de leurs décisions sur les marchés financiers. Trois grands objectifs sont donc visés : C. Les limites du modèle libéral de la performance. Cet article pose la question de l’existence d’une mesure de la performance globale. C. La nécessaire prise en compte de l’humain. Le modèle global qui semble le plus intéressant est celui de Morin, car il intègre largement les ressources humaines dans une logique de gestion durable. Améliorer la prestation des services de santé ou d’accompagnement aux clients, Privilégier l’orientation client, Intégrer et harmoniser les différents outils et concepts de management dans une systématique cohérente, Assurer un leadership digne de ce nom et une réelle implication du personnel, Dans les années 50, on a cherché à classer les organisations en fonction de leurs buts, ce qui a conduit à mettre en avant une approche fonctionnaliste. Ils ajoutent qu’ « elle doit s’apprécier au regard de la finalité et des objectifs de l’entreprise, sur la base de critères pertinents ». Editeur : Éditions Mimismo La performance organisationnelle: il s'agit de mesurer la performance de l'entreprise au niveau de la qualité de la production, de la flexibilité, des délais… La performance sociale : le bilan social récapitule les principales données chiffrées permettant d'apprécier la performance sociale et les rapports sociaux au sein d'une entreprise. Il suffit de faire varier le contexte (météo, événement extérieur…) pour ne pas atteindre le résultat de référence. Le management de la qualité, ou gestion de la qualité, est une discipline du management regroupant l'ensemble des concepts et méthodes visant à satisfaire les clients d'un organisme (en général les entreprises, associations, organismes publics) et à fournir des produits et services correspondant à leurs attentes. Il s’agit de faire ce que l’on a prévu, même si on doit y affecter des ressources supplémentaires. Etre performant impliquerait alors d’être à la fois efficace et efficient, dans une situation donnée. En s’intéressant aux « bonnes pratiques » des organisations, Raymond Leban démontre le lien qui existe entre la configuration formelle et informelle de l’organisation et ses résultats. À l’origine, c’est un concept physique qui compare des unités produites à un facteur de production mise en œuvre. Quelques sujets abordés : les compétences managériales, le management de proximité, la gestion des conflits, la cohésion d'une équipe, recadrer un collaborateur, etc. L’approche sociale privilégie la valeur des ressources humaines et cherche à en montrer la réelle valeur ajoutée. Satisfaction des organismes régulateurs Il faut éviter de la confondre avec des notions proches mais restrictives, comme l’efficacité ou l’efficience ; ou bien encore la marge. L’inspiration taylorienne se ressent encore dans certains secteurs (restauration rapide). Il prend une place considérable dans une « économie du savoir » et cette approche intéresse tous les secteurs d’activités. Plus que mesurer, il s’agit de savoir comment piloter la performance, dans un contexte incertain. La productivité occupe une place centrale dans le mécanisme de contrôle. Instrumentale : ils comprennent de véritables indicateurs d’analyse ; Procédurale : ils sont utilisés d’une certaine manière et il convient d’en fixer les règles de pilotage ; Managériale : ils constituent un levier de management, en termes de prise de décision mais aussi de fonctionnement des équipes et des groupes de projet. Quel élément de management est renforcé ? Les problèmes peuvent être également externes selon Lynn(1998). La performance est à la fois multidimensionnelle et contingente. La recherche de performance hospitalière est étroitement Une revue des définitions de la performance et de la manière de La création de valeur actionnariale s’est donc imposée ces dix dernières années mais se pose le problème de la mesure. Or lhabilité dune organisation à mesurer sa performance est primordiale. Norton et Kaplan apparaissent comme précurseurs de cette approche avec leur fameux modèle des « balance scorecard » (1992) ou « tableaux de bord équilibrés » (TBE). La performance est également relative, car elle n’a d’intérêt que par rapport aux concurrents, dans une logique de comparaison. Approche générale du diagnostic de la performance de l'entreprise. Ainsi les organisations qui aspirent à la réussite à long terme, avec des résultats solides, vont chercher à définir des stratégies compatibles avec les attentes des parties prenantes. L’industrie militaire américaine a eu besoin de former un grand nombre d’employés et de superviseurs en un court laps de temps afin de répondre aux énormes besoins en équipements de guerre complexes. L'un est plutôt centré sur les coûts, l'autre est plutôt basé sur les revenus, et le troisième sur les risques. L’objectif unique de l’entreprise serait la maximisation du profit. Le programme de BTS l’aborde dès le début de la première année, dans la partie 1 « finaliser et décider ». Nous sommes alors bien loin de l’approche mécaniste classique et il s’agit de chercher dans les différents modèles « ouverts » présentés, ceux qui semblent les plus intégrateurs. En fait, il s’agit d’adopter une véritable démarche autour des TBE qui comporte huit phases : Alors que le début de la première phase débute par l’énoncé de la vision stratégique (« devenir le numéro un » par exemple pour Google ), les TBE se mettent en place très vite afin d’accompagner le processus et de le faciliter en termes d’analyse et de prise de décision. De très nombreux articles existent sur ce thème, ainsi que beaucoup de recherches. Ils ont également été très souvent mal utilisés. Outils de mesure de la performance et de reporting. « Performance management is the process of measuring progress toward achieving key goals and objectives in order to optimize individual, group, or organizational performance. Il oblige à penser la relation de travail en prenant en compte le contexte, les agents en présence, les procédures à respecter. Dans un contexte économique difficile, la performance est au centre des attentes des parties prenantes de l’organisation. Applications. 2. La mise en place d’un système de relations professionnelles va impacter la performance et générer des règles de fonctionnement tendues vers cet objectif (Dunlop, 1958). Les auteurs montrent, à l’aide de nombreux exemples concrets, comment tirer profit du modèle générique de Norton et Kaplan. internationales d'audit et aux codes de déontologie de l'Intosai, dans la mesure où ils sont applicables dans le contexte de l'Union européenne. Reconnaissant de ce que m'a apporté le management, j'ai créé Outils du Manager pour délivrer aux managers des outils simples et pragmatiques à appliquer au quotidien. Le prisme de la performance (Neely, 2002) est un modèle qui présente les cinq facettes de la performance et insiste sur la part que prennent les parties prenantes. Etude de l’utilisation des outils de gestion dans deux organisations intercommunales.. Sciences de l’Homme et Société. Les postures et discours de Carlos Goshn mettant en place le « revival plan » de Nissan en représentent une bonne illustration. Pages : 200 pages C’est même une notion qu’on retrouve de plus en plus dans les organisations publiques, adoptant les indicateurs du secteur privé dans une recherche d’efficacité. Afin de garantir la tenue de ces objectifs, une série d’outils que nous appellerons des applications analytiques, qui sont de types tableaux de bords, permettront de suivre et analyser des indicateurs de performance (KPI) pour les besoins d’un métier et / ou un secteur d’activité. Il est d’ailleurs préférable de se référer à ces notions plutôt qu’à la productivité qui renvoie à une approche industrielle et reste donc connotée. Longtemps l’approche classique s’est imposée, simplifiant la question de la performance, fédérant les individus autour d’un objectif unique déterminé en haut lieu. Ce travail de définition des critères de mesure permet aux collaborateurs de travailler ensemble sur une réflexion autour de l’ optimisation de la performance de l’organisation. Le modèle classique a montré ses limites, ce qui a conduit les chercheurs à s’interroger sur le pilotage de la performance pour répondre à la problématique essentielle : « comment piloter la performance ? Un autre frein important au développement des TBE semble être lié à l’informatisation ; l’outil étant souvent utilisé avec un tableur, ce qui le rend peut collaboratif et difficile à aborder pour certains. Bonnes pratiques projet Il reste un indicateur de performance annuel et rien ne permet d’affirmer qu’il assure une politique de création de richesses à long terme. Il n’est pas rare que des dirigeants estiment une entreprise performante quand des représentants du personnel y voient du recul social. La notion de performance est alors relative à la définition des objectifs. On retrouve un exemple simple dans la prévision des ventes en unité commerciale, qui se fait par rapport aux chiffres de l’année précédente. Enfin, le sujet de la session 2011 du BTS l’a intégrée (question 4 : « proposez des indicateurs qui permettraient de mesurer la performance de l’entreprise »).