La trilogie La Malédiction de l'anneau d'Édouard Brasey (2008-2010) s'inspire également de la légende de Sigurd-Siegfried. Il y est accueilli avec grandes louanges. Alors Sigurd se met au service de son vainqueur. La mythologie nordique connait un dragon très célèbre : Fafnir. Gunther invite alors Siegfried à une partie de chasse en forêt. Il arrive à une montagne où une lumière monte jusqu'au ciel comme des flammes. Kriemhild, voyant en Hagen un vassal loyal, lui révèle le secret que lorsque Siegfried s'est baigné dans le sang du dragon, une feuille de tilleul s'est posée entre ses omoplates rendant cette portion de son corps vulnérable. Sieglinde emporte les morceaux de l'épée, et meurt en enfantant Siegfried chez le nain Mime, qui est le frère d'Alberich. Siegfried réveille Brunnhild en l'embrassant et lui offre l'anneau du Rhin. Qui plus est, lors du repli, les unités allemandes concernées quittent de… Siegfried est assassiné par Hagen et Gunther lors d'une partie de chasse. Grímhildr suggère à Gunnarr de demander Brynhildr en mariage. Tous voient alors qu'il est des plus exceptionnels. Siegfried est introduit dans la troisième partie de la tétralogie, appelée Siegfried. Sa disparition entraîne un recul moyen de la ligne de front d’une quinzaine de kilomètres, avec un maximum de plus de 45 kilomètres sur l’axe Roye-Saint-Quentin et de seulement quelques kilomètres aux deux extrémités, au nord dans la région d’Hénin-sur-Cojeul (où est né l’auteur de ces lignes) et au sud dans celle de Crouy, au nord-est de Soissons. Sigurd demande à Reginn qu'il lui forge la meilleure épée. Après plusieurs péripéties, les jumeaux ont une relation incestueuse, et Siegmund est tué dans un duel contre Hunding, où Wotan brise son épée avec sa lance pour le perdre, alors qu'une des filles de Wotan, la valkyrie Brünnhilde, tente de protéger Siegmund. La chanson des Nibelungen, épopée allemande, écrite vers 1200 en moyen haut-allemand, en deux parties : la mort de Siegfried et la vengeance de Kriemhild. Odin brise son épée et le blesse mortellement. Près d'une rivière elle donne naissance à un garçon. Leur chanson Dreams, issue du même album, évoque également le mythe de Sigurd. Ainsi, Kriemhild se marie avec Siegfried et Brunnhild avec Gunther. Certaines reprennent le thème de Sigurd et reflètent d'importantes déformations si ce n'est des traditions différentes. Brunhild humiliée, Gunther accorde à Hagen le droit de tuer Siegfried. Les ballades apparaissent dans les pays scandinaves à partir de la fin du XIIIe siècle, surtout au Danemark (les folkeviser), inspirées de la carole et des modes courtoises françaises, reprises soit directement de la France, soit par l'intermédiaire de l'Angleterre[7]. C'est le premier chef-d'oeuvre original de la littérature allemande. Brunnhild est en colère après Siegfried et demande à Hagen de le tuer. Plus tard, Wotan engendre les jumeaux Siegmund et Sieglinde. Alors que les nains de la montagne servent un repas à Seyfried affamé, le dragon arrive crachant du feu. À l'autre coin du monde germanique, le poème épique anglo-saxon Beowulf, du VIIIe siècle et donc bien antérieur aux textes du cycle de Sigurd, présente des thèmes comparables. Brunnhild fut punie pour avoir touché l'épée qu'elle devait surveiller. Kriemhild révèle naïvement le secret de son mari à Hagen : lorsqu'il a tué le dragon, il s'est baigné dans le sang de la bête qui l'a rendu invincible, mais une feuille de tilleul, placée entre ses omoplates à ce moment-là, le laissa vulnérable à cet endroit. Siegfried demande alors au roi Gunther la main de sa sœur Kriemhild, et le roi respecte son engagement et les marie. Alors Siegfried tue le nain. Alors, le héros décapite Reginn, mange le cœur de Fáfnir et se baigne dans son sang, récupéré dans les fosses qu'Odin lui avait conseillé de creuser. Dans la mythologie nordique, son nom correspond à un grand dragon tué par Sigurd. Le géant le guide vers Kriemhild et lui présente l'épée du dragon, mais le géant le trahit une nouvelle fois, et Seyfried le tue. Siegfried apparaît également comme étant un personnage de la série de light novel, Fate/Apocrypha, où il sert la faction Noire en tant que Servant de classe Saber. Il est l'oncle de Fitela, qui correspond au Sinfjötli nordique. Les vassaux se combattent sur un désaccord, et l'enfant, placé dans un bol de verre, est poussé dans la rivière, alors que Sissibe meurt. Pleine de regrets, Brynhildr annonce la naissance de la fille de Sigurd et de Gudrun, Svanhildr, et la trame du reste du cycle. Avant que le roi Sigmund et sa femme Hjördís, fille du roi Eylimi, n'enfantent Sigurd, Sigmundr a avec sa sœur jumelle Signý un fils appelé Sinfjötli, puis avec sa première femme Borghildr il a un autre fils, Helgi, tous deux de grands guerriers au destin tragique. Théodoric offre Grimhilde comme épouse à Sigurd, qui devient roi de la moitié du royaume de Niflung. Sigurd (Siegfried dans la version allemande de Wagner - voir l'Anneau des Nibelungen). On peut voir aussi beaucoup de références à cette légende dans la série de bandes dessinées «Thorgal» de Jean Van Hamme. Par Vikidia, l’encyclopédie pour les jeunes, qui explique aux enfants et à ceux qui veulent une présentation simple d'un sujet. Reginn souhaite alors que Sigurd trouve Fáfnir, mais le héros annonce vouloir d'abord venger son père des quatre frères fils de Hundingr. Seyfried oblige le nain à l'assister pour sauver la princesse. La Saga de Théodoric de Vérone (Þiðrekssaga), rédigée au XIIIe siècle, raconte également le mythe de Sigurd. Siegfried finit par vaincre le dragon et le contraint à lui donner l'anneau. La ligne Siegfried est le nom d'une ligne fortifiée construite par l'Allemagne pendant la Première Guerre mondiale le long du front de l'Ouest. Ensuite Sigurd retrouve Gunnarr et ils reprennent leurs formes respectives, tandis que Brynhildr émet des doutes sur l'identité de son nouveau mari, et confie la fille qu'elle a eu avec Sigurd, Áslaug, à son père adoptif Heimir. Siegfried, fils du roi de Xanten, se forge une épée magique, triomphe par la ruse d'un terrifiant dragon, devient invulnérable en se baignant dans son sang et s'empare du trésor du peuple des nains : les Nibelungen. Sigurd est finalement tué par Hagen. Siegfried est envoyé à l'avance pour annoncer à la famille royale burgonde l'arrivée du roi Gunther triomphant et de sa nouvelle reine, qui sont accueillis comme il se doit. Il demande l'approbation des rois, qui offrent de lui fournir tout ce qu'il désire. Lorsque le héros boit à la source, Hagen le frappe avec un épieu à travers son point faible jusqu'au cœur. Claude Lecouteux est l'un des meilleurs spécialistes des contes et légendes médiévales, en particulier dans la littérature allemande. Sigurd couche trois nuits dans son lit, mais place son épée Gramr entre eux. Quelques années plus tard Sigurd est des plus grands et forts, mais il est violent et cruel contre les employés de Mime, donc le forgeron souhaite s'en débarrasser en l'envoyant brûler du charbon à l'endroit où vit le dragon Regen qui est le frère de Mime, et que Mime a demandé de tuer le héros. Un lien entre Siegfried et Arminius a été proposé pour la première fois par Franz-Joseph Mone en 1830, qui croyait que Sigurd était une fusion de plusieurs personnages historiques. Contrairement à de nombreuses figures de la tradition héroïque germanique, Sigurd ne peut pas être facilement identifié à une figure historique. Le manga Saint Seiya reprend certains extraits de la légende de Siegfried dans l'Arc Asgard. Sigurd apparaît également dans la saga légendaire la Norna-Gests þáttr, où il défait le héros Starkadr. Un roi de Néerlande, Sigmund, et sa reine Sieglinde, ont un fils appelé Seyfried, très fort et indomptable au point que ses parents s'en inquiètent et l'envoient dans un village près d'une forêt où il se met au service d'un forgeron. L'armée dévaste leur terre, et elle remporte une grande victoire contre les armées ennemies, où Sigurd tue personnellement tous les fils de Hundingr. Fáfnir et Reginn ont ensuite tué leur propre père Hreidmarr pour l'or, mais Fáfnir l'a gardé pour lui seul, et depuis il surveille son or sous la forme d'un dragon. La vie à la cour du roi nordique était heureuse pour le jeune homme, cependant, il ne pouvait prétendre au trône. Prenons le cas de Siegfried. Le manga Fate/Apocrypha présente Siegfried sous la forme de la classe Saber dans le camp des noirs. Le héros norrois Sigurd est l'équivalent de l'allemand Siegfried, toutefois leurs noms ne sont pas identiques. L'épée se cassa et Wotan, le père de Brunnhild, la plongea dans un sommeil éternel et demanda au dieu du feu, Loge, de l'entourer de feu. Hagen tue alors Seyfried en le transperçant d'une lance à l'endroit vulnérable de son dos. Les chevaux des frères refusent de traverser les flammes. Il l'envoie rencontrer un charbonnier dans les bois, sachant qu'un dragon fréquente ce lieu et en espérant qu'il tue Seyfried, mais c'est Seyfried qui abat le dragon, puis le héros continue dans les bois pour chercher le charbonnier. Grímhildr souhaite que Sigurdr reste et épouse sa fille Gudrun, ainsi elle le fait boire un philtre d'oubli de sorte qu'il ne se souvienne plus de son serment avec la valkyrie Brynhildr. Sigurd apparaît également dans l'Edda de Snorriet est le personnage central de la … Sigurd demande alors les morceaux de l'épée Gramr à sa mère, et Reginn reforge l'épée, qui est tellement tranchante et puissante que Sigurd parvient à fendre l'enclume jusqu'à la base. Lors d'une partie de chasse, Hagen donne à Siegfried un philtre qui lui rend la mémoire, et il réalise sa trahison tandis que Hagen le frappe de sa lance et le tue. Siegfried de Xanten ou Sigurd est un héros légendaire de la mythologie nordique, personnage central de la saga de Völsung (Völsunga saga) et de la chanson des Nibelungen. Lorsque les rois danois et saxons tentent d'envahir le pays burgonde, Siegfried prend la tête de l'armée pour le roi Gunther et les défait glorieusement. Lorsqu'il s'approche il voit que c'est un rempart de boucliers, il le traverse et trouve la valkyrie qu'il réveille en lui coupant sa broigne avec son épée. La théorie la plus populaire est que Sigurd puise ses origines dans une ou plusieurs figures de la dynastie mérovingienne des Francs. Ensuite Brynhildr exige de Gunnarr la mort de Sigurd et de son fils, en représailles pour cet affront. Sigurd apparaît également dans l'Edda de Snorri et est le personnage central de la Völsunga saga, écrits en prose au XIIIe siècle à partir des poèmes héroïques plus anciens et probablement d'autres sources qui ne nous sont pas parvenues. La matière mythologique de Sinfjötli et de Helgi est très ancienne, et semble avoir été greffée au cycle de Sigurd par l'auteur de la Völsunga saga. Le roi Sigmund retourne d'un voyage et est informé par ses vassaux que sa femme Sissibe l'aurait trompé, ce qui est faux. Ensuite Seyfried coupe le dragon en deux. Lors des épreuves entre Gunther et Brunhild, Siegfried se dote de sa cape magique qui rend invisible, et il assiste entièrement le roi Gunther de sorte qu'il apparaît que c'est le roi qui défait Brunhild et gagne sa main. Sigurd se loge ensuite chez Heimir, le mari d'une sœur de Brynhildr. Sigurd visite son oncle maternel Grípir, qui a le don de prophétie. Sigurd est brûlé sur un grand bûcher avec le fils de trois ans qu'il a eu avec Gudrun, et avec son meurtrier Guþormr. Sigmundr livre bataille contre les fils de Hundingr, et il y combat le dieu Odin. Ils sinstallent immédiatement sur des terrains propices par leur altimétrie et leurs caractéristiques géologiques. Mais les Filles du Rhin souhaitent récupérer l'anneau qui leur a été volé. Mais Seyfried est tellement difficile que le forgeron souhaite s'en débarrasser. La dernière partie, Le Crépuscule des dieux, raconte que Siegfried se loge chez le roi Gunther et sa sœur Gudrune. La nuit suivante, Siegfried se munit de sa cape d'invisibilité et se rend dans la chambre de Brunhild où il lutte longtemps contre elle dans le noir de sorte qu'elle croit combattre Gunther. Les œuvres qui racontent le mythe de Sigurd sont les suivantes : Ces poèmes ont servi de sources pour un très rapide résumé du cycle dans la partie Skáldskaparmál de l'Edda de Snorri, rédigée au XIIIe siècle. Représentation de Sigurd dans une édition suédoise de 1893 de l Edda poétique. Les rois ennemis captifs sont retenus en otages et traités avec humanité par la cour, et lors des festivités pour sa victoire, il est permis à Siegfried de rencontrer la princesse Kriemhild; il décide de rester à la cour tant son amour pour elle est grand. Ils tombent amoureux et décident de se marier. Sigurd (Sigurðr en vieux norrois) est un héros légendaire de la Mais c'est Sigurd tue le dragon. Sigurd se rend vers Frakkland (pays des Francs) où dort d'un sommeil magique une valkyrie nommée Brynhildr ou Sigrdrífa selon les textes[Note 2]. Sigurd est aussi le personnage central de l'opéra français Sigurd d'Ernest Reyer (1884). Héros des légendes germaniques et scandinaves, l'un des principaux personnages de l'Edda, de la Volsungasaga et des Nibelungen (où il apparaît sous le nom de Siegfried). Alors Seyfried le trouve et le soumet au combat de sorte que le géant prête serment d'assister le héros pour délivrer la princesse. Les séries Siegfried (2007-2011) et Le Crépuscule des dieux (2007-2010) sont inspirées principalement de l'opéra de Richard Wagner. Siegfried est présent en personnage jouable dans le jeu Soulcalibur. Mythologie : germanique; HISTOIRE : De sieg, victoire, et friede, paix. identifient le personnage Sigurd-Siegfried à Arminius, fils de Segimerus, chef des Chérusques (et de manière plus incertaine de Frieda ou d'une femme libre), vainqueur lors de la bataille de Teutobourg des légions de Varus en l'an 9, étirées lors de la traversée de la Forêt de Teutberg en un « long serpent cuirassé » ayant pour insigne une tête de dragon. Cela fait, Brunhild et ses troupes sont amenées en mer vers Worms. Dans la saga Norna-Gests þáttr, le héros Norna-Gest combat aux côtés de Sigurd. Elle se laisse alors prendre par Gunther, et en perdant sa virginité elle perd à tout jamais sa grande force. Les Nibelungen est un film allemand en deux parties réalisé par Fritz Lang sorti en 1924 où Siegfried est interprété par Paul Richter. Sigurd(Sigurðren vieux norrois) est un héros légendaire de la mythologie nordiquequi apparaît dans plusieurs poèmes héroïques de l'Edda poétique, compilée au XIIIe siècle. Il provoque le roi Gunther et sa cour, mais sa réputation de valeureux chevalier lui permet d'être accueilli et logé au château sans qu'aucune épée ne soit dégainée.