Vous trouverez sur cette page quelques héroïnes et déesses romaines et italiques de moindre importance. Pomone était une nymphe, mais à la différence d'autres nymphes elle n'aimait pas les régions boisées. Elle s'était fermée au monde, permettant seulement à quelques personnes de lui apporter les choses dont elle avait besoin. Ses fonctions sont de protéger contre le feu destructeur et de veiller au feu civilisateur, et son épouse est la déesse Vénus. La mythologie romaine ou latine est l'ensemble des légendes et des mythes de la Rome antique. Mythes et mythologie de Félix GUIRAND et Joël SCHMIDT, Larousse, 1996. Divinités communes Grec Romain ... Déesse de la stratégie guerrière, de la Sagesse, des Artisans, des Artistes et des Maîtres d’école. Proserpine, fille de Cérès, est enlevée par le dieu Pluton. Beaucoup d'entre nous éprouvent une fascination évidente pour les différentes mythologies. Le dieu des forges crée donc un filet pour piéger les deux amants avant de les e… Il sera plus tard assimilé à Romulus divinisé. Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références Â». La dernière modification de cette page a été faite le 3 septembre 2017 à 16:56. On parlera ensuite de faunes, pluralité qui les associera aux satyres grecs et qui assimilera Faunus à Pan. Borée: C'est Énée qui, en s'enfuyant avec son père Anchise sur le dos et son fils Iule à la main, les aurait emportés. Les Parques, Parcae en latin, étaient les trois divinités de la Rome antique qui présidaient au destin des Hommes.. A l'origine il n'y avait qu'une seule Parque du nom de Parca Maurtia qui était une déesse des naissances; sans doute sous l'influence grecque les romains adoptèrent le modèle de Moires qui revêtaient l'aspect de trois fileuses : Il l'emmène aux Enfers. VESTA. Mais ces récits, datés et situés dans une perspective proche, n'en étaient pas moins en grande partie fictifs et hérités du temps où Rome n'existait pas encore, et ils n'en remplissaient pas moins le même rôle que, chez les Grecs et les Indiens, les récits prodigieux : ils justifiaient, ils authentifiaient les rituels, les lois, les mœurs et toutes les composantes de la société romaine, du caractère et de l'idéal romains ; ils distrayaient aussi les fils de la louve (et il ne faut pas négliger ce service des mythes), tout en les confirmant dans leur estime d'eux-mêmes et dans une belle confiance en leurs destins. De plus, elle est considérée comme un symbole aqueux qui maintient … Ainsi, notamment, Diane tue-t-elle Orion et change-t-elle en cerf le chasseur Actéon (qui se… Dans les Métamorphoses, Ovide évoque l'histoire de la déesse Cérès. La mythologie romaine ou latine est l'ensemble des légendes et des mythes de la Rome antique.. D'origine indo-européenne, la mythologie romaine a emprunté au fil des siècles des conceptions religieuses et culturelles aux pays qui ont été peu à peu intégrés dans la sphère de Rome : la Grèce, l'Égypte, la Syrie, etc. La déesse Junon est la version romaine de la déesse grecque Héra. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. À Troie, ils avaient, semble-t-il, le même rôle que celui qui leur fut dévolu à Rome. On peut citer parmi les plus célèbres celles de l'enlèvement des Sabines, de Tarpéia (peine de mort pour les traîtres), de Clélie, d'Horatius Coclès et de Mucius Scaevola, de Lucrèce (fin de la royauté à Rome) et celle du combat des Horaces et des Curiaces. Incapables de s… 23 juil. 11 mai 2019 - Découvrez le tableau "Mythologie grecque dieux" de Charlotte Lepretre sur Pinterest. Elle est la fille de Jupiter et de Métis, la nymphe. Voir aussi le fiche sur les nombreuses divinités qui présidaient à l'accouchement et à la vie des enfants. Ses attributs sont un marteau, une enclume et une tenaille. Les Romains ont adopté la mythologie et l’iconographie de l’équivalent grec, Aphrodite. L'encyclopédie de la mythologie : Dieux, héros et croyances du monde entier de Neil PHILIP, Editions Rouge et Or, 2010. Seulement elle n'a jamais été fantasmagorique ni cosmique : elle a été nationale et historique. Elle aurait trahi son frère en dénonçant à Hercule la cachette où Cacus, brigand notoire, avait dissimulé les boeufs dérobés au héros. Quelques autres livres pour approfondir ce sujet. Rome possède ses propres mythes, souvent liés à sa fondation et à son histoire. Son corps est difforme, mais, il réussit à épouser Vénus, la déesse de la beauté. Selon la légende, les Pénates originels proviendraient de Troie. La mythologie grecque désignait l'ensemble des mythes de la Grèce antique. Mythes et légendes du monde entier; Editions de Lodi, Collectif 2006. Elles sont racontées aux jeunes romains et constituent la seule littérature enfantine de l'époque. Certes, les dieux romains de l'époque impériale avaient acquis une ressemblance indéniable avec les dieux grecs, mais il faut garder à l'esprit que les premiers avaient eu leur signification propre avant cette association, et sont donc largement plus que de pâles copies. De nombreuses aventures lui sont attribuées dont la plupart tournent autour des infidélités de Jupiter, dont elle traque et persécute assidûment les maîtresses. Des temples lui sont édifiés dans lesquelles officiaient les vestales, ses prêtresses, qui s’engageaient très jeunes et faisaient vœu de chasteté. De son père elle hérite de la puissance divine et de sa mère, la sagesse et la ruse. mythologie romaine - les dieux Fresque de la villa Farnessina à Rome - Raphael (vers 1517) "La Rome classique n'a pour ainsi dire plus de mythologie divine, ne sait plus rien raconter de ses dieux, dont les définitions et les relations fonctionnelles restent pourtant claires." Au 3ème millénaire BCE, la Terre fut visitée par des aliens capables de manipuler l'énergie, qui s'installèrent dans la région méditerranéenne, où ils furent considérés par les Grecs comme des Dieux, ce qui inspirera la mythologie grecque.L'Humanité va graduellement dépasser ce besoin de divinités, jusqu'à les reléguer en simples mythes. Le culte public de Vesta, plus tard assimilé à Hestia, est également hérité des croyances anciennes (la mère de Romulus et Rémus est une vestale). Mythologie romaine; Minerve; Minerve Minerve est la Déesse des arts et des métiers, de la stratégie. Voir plus d'idées sur le thème mythologie romaine, mythologie, romain. Les Romains adoptent également la mythologie grecque relative à la déesse. Ses homologues sont connus pour être Vulcan et Mars. « Rome a eu sa mythologie, et cette mythologie nous est conservée. Ses attributs sont un marteau, une enclume et une tenaille. Les Romains se sont approprié puis ont adapté ces mythologies pour créer un ensemble syncrétique qui se manifeste dans la religion romaine. Kerta Déesse du chaos Dieu de la guerre, du combat Dieu des Enfers Dieu protecteur des vergers et … L'HISTOIRE DE VESTA Luna est la déesse de la Lune chez les Romains. Dictionnaire des symboles de Jean CHEVALIER et Alain GHEERBRANT, 1997, Dictionnaire de la fable de François NOEL, Dictionnaire critique de mythologie de Jean-loic LE QUELLEC et Bernard SERGENT. Malgré l'influence hellénistique, plusieurs divinités locales ont subsisté, notamment dans le culte de Janus, de Saturne, de Quirinus et le culte privé de Vesta ou des dieux Lares. Sa passion était pour les vergers et des fruits. Même si elle était l’un des premiers dieux olympiens, elle a emprunté un chemin bien différent de celui des autres olympiens contemporains lorsque l’Olympe a pris son envol. Ainsi lues, toutes ces légendes royales reçoivent un surcroît d'intérêt. Voir plus d'idées sur le thème mythologie grecque, mythologie, mythologie grecque et romaine. Déesse romaine dont les attributions sont assez obscures. CERES ET PROSERPINE. Copyright Le grenier de Clio [https://mythologica.fr]. Il décrit le voyage d'Énée depuis sa fuite de Troie jusqu'à son arrivée dans le Latium. 2017 - Explorez le tableau « Mythologie romaine » de Katty Hayez, auquel 104 utilisateurs de Pinterest sont abonnés. J.-C.. Dictionnaire des mythologies en 2 volumes d'Yves BONNEFOY, Flammarion, Paris, 1999. D'origine indo-européenne, la mythologie romaine a emprunté au fil des siècles des conceptions religieuses et culturelles aux pays qui ont été peu à peu intégrés dans la sphère de Rome : la Grèce, l'Égypte, la Syrie, la Gaule, etc. Dans les Fastes, Ovide évoque l'histoire de la déesse Vesta. Les nombreuses légendes qui entourent l'histoire de Rome consolident de même les institutions romaines. Ainsi dans les articles sur les dieux romains, ce sont souvent les attributs de dieux grecs qui leur sont associés, tant la confusion a profondément influencé la culture populaire. », — Georges Dumézil, Horace et les Curiaces. Son sanctuaire le plus important situé à Aricie sert également de centre à la confédération latine avant que Rome n'en prenne la tête. La mythologie romaine, particulièrement dans le cadre du culte impérial, possédait de nombreuses « vertus Â», personnifications divines de vertus associées aux empereurs déifiés[5] : En 1896, Hermann Usener publie une étude sur les dénominations des divinités, et relève bien d'autres noms, liés à des rites agricoles de Sondergötter : Vervactor, Reparator, Imporcitor, Occator, Subruncinator, Mesor, Sternculinius... « Les dieux sont cruels mais relativement tolérants. Pratiquement, c'est dans les deux premiers livres de Tite-Live qu'il faut chercher l'équivalent des théogonies et des cosmogonies d'autres peuples indo-européens. Assimilée à partir du IIe siècle av. Les Romains se sont copiés puis ils ont adapté ces mythologies ... Déesse vénérée par les femmes romaines pour l'abondance et la fécondité qu'elle était sensée leur apporter. Malgré cette assimilation des Dieux romains, certains conservent tout de même des spécificités qui sont propres à leurs origines, en plus de leurs attributs grecs[2]. Elle est la Déesse essentielle du panthéon de la mythologie romaine. Elle était, sans doute, la déesse du solstice d'hiver puisque la fête (les angéronalies) qui était donnée en son honneur, se célébrait le 21 décembre. Cependant, l'influence de la culture grecque a fait que de nombreux dieux romains, dont la figure originelle nous est aujourd'hui difficile à entrevoir, ont récupéré les attributs de dieux grecs et en sont devenus les stricts homologues. Les divinités étrusques ont une fiche spécifique. Cette page présente une liste des divinités gréco-romaines. Si on considère à tort la mythologie romaine comme négligeable par rapport à la mythologie grecque, c'est parce que les mythes romains portent principalement sur l'histoire de Rome, tandis que les mythes grecs sont axés sur les dieux et les héros. Pour cette raison, les articles consacrés aux dieux romains sont traités avec leurs équivalents grecs. La mythologie romaine ou latine est l'ensemble des légendes et des mythes de la Rome antique. Dans la mythologie romaine, Vénus, déesse de l'Amour, de la Beauté et de la Séduction, eut de nombreux sanctuaires à Rome où elle fut associée au culte de l'Empire romain. déesse du Foyer et du feu sacré (+ de détails) Hygie: déesse de la Santé: Hypnos: dieu du sommeil (+ de détails) Ilithyie: déesse romaine des accouchements: Lara / Muta / Tacita: déesse romaine du silence: Macaria / Macarian: déesse de la mort heureuse: Moires: … La dernière modification de cette page a été faite le 14 octobre 2020 à 10:27. Certaines vantent la uirtus latine (vertu et courage), ce sont les exempla ; d'autres expliquent la fondation de Rome, ce sont les mythes fondateurs. Tout d'abord, les dieux et déesses présentés comme « Ã©quivalents Â» d'un dieu grec ne le sont que par syncrétisme, et possédaient avant cela des caractères propres et souvent très différents de leurs homologues grecs. Les auteurs latins relaient la tradition grecque et évoquent parfois la déesse Cérès. Les dieux romains sont donc souvent les mêmes que les dieux grecs, sauf que leur nom change, et parfois aussi certaines de leurs fonctions et attributs. La majorité des divinités du panthéon romain a très tôt subi l'influence de la Grèce antique et les divinités locales (ou « indigètes Â»), à quelques rares exceptions, ont souvent été assimilées à leurs homologues grecs[1]. Mais malgré l'absence de cosmogonie ou de théogonie d'origine romaine, la mythologie romaine n'en existe pas moins, notamment à travers un grand nombre de récits de fondations de cités[3]. Droit d'auteur: les textes sont disponibles sous licence Creative Commons attribution, partage dans les mêmes conditions; d’autres conditions peuvent s’appliquer.Voyez les conditions d’utilisation pour plus de détails, ainsi que les crédits graphiques. Dictionnaires et encyclopédies Britannica, Larousse et Universalis. Diane est originellement une déesse latine ayant pouvoir sur la procréation et la naissance des enfants. Bien qu'étant marié à Héphaistos elle entretenait une liaison avec Ares, elle lui donna de nombreux enfant Déimos, Phobos, Eros, Harmonie etc.... mais son mari fini par être averti des tromperies de sa femme par Hélios le titandu soleil. Vénus, l’une des divinités centrales de Rome est la mère de Cupidon et d’Anée. Cette période fut marquée par une prospérité et une équité absolues : les hommes vivaient de cueillette sans avoir à travailler, ne connaissaient pas la guerre et vivaient en harmonie avec les dieux et la nature. Elle est la fille bien-aimée de Latone, qui a tant souffert de la mettre au monde avec son jumeau Apollon-Phébus. Vulcain est le seul enfant de Junon et Jupiter. La mythologie romaine reprend la mythologie grecque. Mythologie spécifiquement romaine Si on considère à tort la mythologie romaine comme négligeable par rapport à la mythologie grecque, c'est parce que les mythes romains portent principalement sur l' histoire de Rome , tandis que les mythes grecs sont axés sur les dieux et les héros. Saturne avait pour habitude de dévorer ses enfants. Vulcain est le seul enfant de Junon et Jupiter. En pratique : Quelles sources sont attendues ? Les Romains adoptent également une partie de la mythologie grecque relative à la déesse. Elle partage avec l’Aphrodite du … Cette légende, probablement la plus célèbre de la mythologie romaine et narrée de nombreuses fois par les auteurs latins, est à l'origine des institutions romaines : le meurtre de Rémus par Romulus montre la prédominance de la patrie sur les liens du sang, l'enceinte (pomœrium) de Rome tracée par Romulus, demeurera sacrée (sauf pour les triomphes). Dieu archaïque, Quirinus est originellement le protecteur des citoyens romains (les Quirites) et, associé à Jupiter et Mars, fait partie de la triade primitive de la mythologie romaine. Incarnant le sexe, le charme et la tentation, Vénus a été décrite comme la création la plus originale du panthéon romain. J.-C., à la déesse grecque Artémis. La légende donne également à Rome une revanche sur la Grèce en montrant que Troie n'a pas été détruite mais qu'au contraire, les survivants ont fondé une cité puissante capable de l'anéantir. Voir plus d'idées sur le thème Mythologie grecque dieux, Mythologie grecque, Mythologie. Srpskohrvatski / српскохрватски, Lexicon Iconographicum Mythologiæ Classicæ, Liste des divinités romaines de la naissance et de l'enfance, Liste des divinités romaines de l'agriculture, Les divinités sur les monnaies de l'Empire romain, https://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Mythologie_romaine&oldid=175562155, Article manquant de références depuis juin 2009, Article manquant de références/Liste complète, Article contenant un appel à traduction en anglais, Catégorie Commons avec lien local identique sur Wikidata, Portail:Mythologie romaine/Articles liés, Portail:Mythes et légendes/Articles liés, licence Creative Commons attribution, partage dans les mêmes conditions, comment citer les auteurs et mentionner la licence. La période de l'âge d'or, également appelée « règne de Saturne Â» est la période durant laquelle Saturne, détrôné par son fils, fut accueilli en Italie par le roi Janus avec qui il partagea le pouvoir.