Elle pense seulement à l’accomplissement de son travail et ne possède pas de souhaits propres. Et oui c’est vrai que le rire est un sujet passionnant…je ne sais pas si on peut échapper à la politique du rire, mais on peut au moins y réfléchir un peu . Pendant cette période, ils sont près d’un million à émigrer, dont un pourcentage important vers Paris. Si vous voulez montrer ses idioties, maladresses et naïveté, nous allons vous montrer que les petits enfants de Bécassine n’ont plus peur d’exprimer des révoltes restées trop longtemps muettes. MEANDRES : espace libre pour l’écriture, la poésie, etc. Nov 6, 2016 - L'héroïne de Jacqueline Rivière et Joseph Porphyre Pinchon renaît dans "Les Vacances de Bécassine" et dans un album "Hommage à Bécassine". Hommages, représentations et contestations, Le terme Bécassine dans les dictionnaires, Contestations et dénonciations du personnage, Nouveaux albums d'après Caumery et Pinchon, « l'histoire d'une petite Bretonne à son départ de village pour venir se placer à Paris, « mélange de bonté et de bêtise entêtées qui a ses racines dans le vieux mythe de la « Bretagne arriérée mais pure ». », « sa réputation de simple d'esprit ». Mais, avant même la sortie du film en salle le 20 juin, des critiques s’élèvent. Des populations pauvres, rurales, précarisées, racisées, etc. Elle n’a rien à dire. Bécassine au cinéma. Femme stupide ou ridicule (...) le sens de « pers. Simplement, elles sont allées se servir ailleurs. Le film d'animation Bécassine et le Trésor viking (2001) de Philippe Vidal sur un scénario de Béatrice Marthouret et Yves Coulon, est sorti durant la période de Noël. Au début de sa carrière, l'interprète de Bécassine a été approchée par le réalisateur britannique Alfred Hitchcock qui souhaitait lui faire passer un test pour L'Etau. Le grand flou c’est tout ce qu’on n’a pas besoin de désigner de manière claire. La tête de lune de Bécassine est une spécialité, mais une spécialité abstraite. Opprimées parce que femmes, stigmatisées parce que Bretonnes, exploitées parce que prolétaires, voilà la seule réalité qui s’applique à Bécassine. Elle ne savait rien, dans ce sens total où ne rien savoir équivaut à ne rien comprendre, sauf les rares vérités que le cœur est capable d’atteindre directement. Le HuffPost: Pourquoi avoir donné une bouche à Bécassine qui n'en a jamais eue? Cependant au fil des années et des albums, le lecteur assiste à la promotion d'une jeune femme issue des classes populaires, dans le sens d'une sorte de promotion d'un prolétariat ancillaire, alors que les élites traditionnelles semblent décliner. Fidèle à l'idée de ses auteurs, Bécassine reste d'une forme de compromis entre les classes sociales [20]. Son nom vient du terme «. C’est pour ça qu’on l’apprécie tant. Notes :-a. Scénario par Camille François.-b. Caumery la dote d'une psychologie plus dense, et lui donne à cette occasion son vrai nom, Annaïk (parfois écrit « Annaïck ») Labornez. Deux aventures ont pourtant été dessinées par Édouard Zier, comme Pinchon était mobilisé pendant la Première Guerre mondiale. Reste qu’on lui pardonne facilement, car comme le dit la Marquise elle-même «, Ce personnage incarne de manière particulièrement significative le mépris des grands centres urbains dominants pour l’, , tout ce qui se situe au-delà des strates directes du pouvoir. Il s’agissait d’une campagne de l’application ZIPJET, « votre pressing livré à domicile ». Elle n’en aurait pas besoin, car elle ne parle pas le français. On n’y parle pas breton, ni pour s’en moquer ni pour le revendiquer. L’article de Bruno Calvès dans le numéro 298 de L’histoire nous présente Bécassine comme un personnage sympathique faisant partie de notre patrimoine, symbolisant notre histoire de France, presque une mascotte… Permettez-moi de mettre un bémol à cette vision quelque peu idyllique de ce personnage caricatural, dont la Et pourquoi y revenir encore aujourd’hui ? Ses traits simples auraient inspiré Hergé. " Elle est incapable de communication. Aujourd’hui, dans un contexte de libération de la parole et d’affirmation du point de vu des femmes, on essaye désormais de nous montrer une Bécassine avec une vraie bouche et une vraie identité. À l'occasion de la sortie du film de Bruno Podalydès Bécassine !, en 2018, le collectif indépendantiste Dispac’h (« Révolution » en breton) a publié un communiqué : « L’immigration bretonne n’avait rien de la naïveté joyeuse qu’expose le film […] Celui-ci est une insulte à la mémoire de notre peuple. »[55]. Pas besoin de s’embarrasser de détails. Tout ce qui pourrait évoquer son identité sexuelle est également supprimé (elle n’a pas de poitrine). Pas besoin de s’embarrasser de détails. On voit donc en quoi l’innocence de Bécassine n’est pas tellement…innocente. Changer ). L’ordre social au coeur de la relation maitres/serviteurs n’y est absolument pas remis en question et Bécassine demeure ce qu’elle a toujours été : une charmante petite bonne à l’âme d’enfant et sans revendications, qui se consacre uniquement aux autres et ne rêve de rien sinon « d’aller à Paris ». De 1913 à 1952, paraissent plusieurs aventures de Bécassine, toutes dessinées par Pinchon (sauf deux, dessinées par Édouard Zier) et scénarisées par Maurice Languereau jusqu'en 1941 (année de son décès), remplacé, de 1948 à 1950, par d'autres personnes signant « Caumery ». Changer ), Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Mais, alors qu’elle n’était qu’une remplaçante de dernière minute, Bécassine plait à son public. ... c’est un personnage reconnaissable à sa tenue vestimentaire et au fait qu’elle n’a pas de bouche. Bécassine, c’est donc l’altérité apprivoisée, qui rassure car elle n’est pas dangereuse, la poupée muette et inoffensive qu’on confie aux petites filles riches pour les amuser. C’est la petite bonne employée par la grande bourgeoisie qui ne peut s’empêcher d’enchainer les boulettes. La poste française sort en avril 2005 un timbre-poste à l'effigie de Bécassine à l'occasion du centenaire de la parution de sa première (més)aventure, suscitant la réprobation de plusieurs associations bretonnes[28]. Scénario par « Vaubant ».-c. Indépendant de L'Alphabet de Bécassine de Pinchon. Brigitte Leblanc, directrice éditoriale des éditions Gautier-Languereau explique, au cours d'une interview publié dans Le Figaro, l'origine (fictive) du nom du personnage[14] : « le surnom de Bécassine vient du fait que le jour de sa naissance un vol de bécasses est passé au-dessus de Clocher-les-Bécasses. EN IMAGES. Aviez-vous remarqué que Bécassine n'a pas de bouche? Une dessinatrice lui redonne la parole L'héroïne de Jacqueline Rivière et Joseph Porphyre Pinchon renaît dans "Les Vacances de Bécassine" et dans un album "Hommage à Bécassine". Issue d’une famille nombreuse très pauvre et maltraitée par son père, elle n’a pas eu les moyens d’achever sa formation professionnelle. Et donc pour rire, et par plaisanterie, il a décidé de l'appeler Bécassine. ». Pas besoin de vis, d’outils et autre colle. Toutefois, les peuples bretons trouvent leur place sur le marché de l’emploi, car ils constituent une main d’œuvre travailleuse et d’autant plus malléable qu’elle ne maitrise pas la langue locale. Il n’est donc pas étonnant que la bouche de Bécassine ne soit presque jamais dessinée. Voici Chris. Skoazell Diwan Paris, Radio Pays - Radio Bro, Bretons sans Frontières, etc. A distraire. Le personnage de Françoise est ici aussi profondément infantilisé. Tintin était curieux, Bécassine était curieuse. Ce film n'a rien à voir avec la bande-annonce qui laissait présager le pire. Les premières éditions des albums comptent 64 pages avant 1937, mais seulement 48 après le premier album « court » dénommé Bécassine cherche un emploi. D'autres albums et recueils sont parus après la mort de Pinchon en 1953, notamment une série dessinée par Jean Trubert à partir de 1959. Elle a une âme d'enfant dans un corps d'adulte. Le scenario de Bécassine revient est signé par Camille François « d'après Caumery et J.-P. Pinchon », celui des autres par « Vaubant » (pseudonyme collective de Robert Beauvais et Pierre Tchernia). Les albums d'aventures ont 44 pages, mais L'Alphabet Bécassine seulement 30. Elle découvre le chantier de la construction du métro, puis, plus tard, elle s'engouffre dedans, dès que celui-ci est en fonctionnement. Son film n’est pas «, », seulement une interprétation libre d’un personnage qui «, ». Il n’est donc pas étonnant que la bouche de Bécassine ne soit presque jamais dessinée. Des populations pauvres, rurales, précarisées, racisées, etc. On peut les ouvrir jusqu'à 30 minutes avant de les servir, arrosées de quelques gouttes de vodka et de jus de citron. - Ben, le nez ça sert pas à grand chose mais la bouche c'est INDISPENSABLE ... pour s'humidifier la glotte. de Bruno Podalydès vient de tomber ! Le 29 mai, un collectif indépendantiste breton «, Le réalisateur s’étonne depuis la capitale. Nier la possible souffrance de ce personnage moqué et séparé de ses proches en choisissant uniquement un ton humoristique revient également à la priver de son humanité. Je parlerais de femmes fortes, courageuses et fières. Cette suite historique comporte aussi trois « hors série » qui sont parus comme albums mais qui n'ont jamais été publiés dans la Semaine de Suzette en raison du fait que ce ne sont pas des aventures. L’auteure fait alors appel à Joseph Pichon et lui demande d’illustrer une histoire courte qui lui a été inspirée par les maladresses de sa propre servante. Si vous voulez montrer Bécassine à l’écran laissez la parler, montrez ses souffrances et ses révoltes. Son créateur l’a fait naître à Clocher les Bécasses en 1905 dans la famille LABORNEZ. Elle est naïve, certes, et candide, mais aussi curieuse et inventive. Bécassine a beau fêter ses 113 ans, elle n'a rien perdu de sa fraîcheur. Son nom vient du terme « Bécasse » qui désignait déjà à l’époque une jeune fille simple, crédule et sotte. Comme le travail finit rapidement par manquer, les bretons quittent leur région en masse entre 1870 et 1960, dans l’espoir d’améliorer leurs conditions de vie. Henri Boyer, professeur en sciences du langage à l'Université de Montpellier III, indique que les différents épisodes de Bécassine fondent cependant « sa réputation de simple d'esprit » et que l'époque de la Bretagne romantique est alors révolue. Bécassine représente uniquement l’image que Paris se fait de la province, elle est prisonnière d’une identité folklorique grossièrement stéréotypée. ( Déconnexion /  Selon l'historien Pascal Ory, Bécassine, à l'instar des rédacteurs (et généralement des abonnés) du journal La Semaine de Suzette, s'engage du côté de l'ordre. D’abord la Province, pas si lointaine mais déjà peuplée d’êtres curieusement accoutrés, qui parlent divers langues et patois. Reprendre un symbole comme Bécassine n’est pas un choix anodin ou innocent. A la quête de réalités plus, , il finira par s’exiler à Tahiti puis aux Îles Marquises (pour pouvoir y exploiter des jeunes filles à peine pubères). Elle serait née à Clocher-les-Bécasses, un village imaginaire du Finistère sud[3]. Elle apprend les rudiments du ski alpin (album : Bécassine dans la neige) et semble être capable de savoir tout faire (album : Les cent métiers de Bécassine). Quelle est la signification de ce message humiliant, sinon que les travailleuses de ZITJET (encore une grande majorité des agents d’entretien sont des femmes) sont des sous-humaines obligées de se concentrer toute leur vie sur les tâches ingrates et futiles de la vie pour que les hommes puissent conquérir le monde (comprendre : accomplir un bullshit job dans une start-up lambda) ? Et elle n'a pas de nez parce qu'il n'était pas sur le modèle, mais je vais lui en faire un, promis ! A la quête de réalités plus sauvages et exotiques, il finira par s’exiler à Tahiti puis aux Îles Marquises (pour pouvoir y exploiter des jeunes filles à peine pubères). Et puis il y a le reste. CHAMPS : comme « champs » de réflexion. Ces albums ne sont plus actuellement réédités. Aug 14, 2018 - Get free Outlook email and calendar, plus Office Online apps like Word, Excel and PowerPoint. Le grand flou c’est tout ce qu’on n’a pas besoin de désigner de manière claire. Grâce aux nouvelles lignes de train, il atteignent facilement la capitale et atterrissent Gare Montparnasse. Preuve en est, dès que l'on prononce son nom, elle suscite de suite une réaction. Le monde immense des idées n’existait pas pour elle. Lilou34 16/11/2009 00:04. Pas pour tout le monde...", Site analysebrassens.com page "Album La religieuse", Les Timbres Français Bécassine Anniversaire, Image du timbre français Bécassine « anniversaire », à l'occasion du centenaire du personnage, Portail de la bande dessinée francophone, https://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Bécassine_(bande_dessinée)&oldid=176827836, licence Creative Commons attribution, partage dans les mêmes conditions, comment citer les auteurs et mentionner la licence, 1885 à Clocher-les-Bécasses, village imaginaire du Finistère sud, « 100 ans après, que reste-t-il de Bécassine ? », dossier publié dans la revue, Yves-Marie Labé, « Bécassine débarque », dans. Celle qui sert et celle qui commande. Quelle est la signification de ce message humiliant, sinon que les travailleuses de ZITJET (encore une grande majorité des agents d’entretien sont des femmes) sont des sous-humaines obligées de se concentrer toute leur vie sur les tâches, En Allemagne comme en France, une grande partie de la population reste encore cette humanité sans droit à la parole, cet. Ma grand-mère fait partie de cette période de transition. Celle qui prend les décisions et celle qui les subie. Répondre C’est l’inverse de la rebelle ou de la révoltée qui tente de sortir du cadre ontologique qu’on lui a attribué. Le réalisateur, dont le film ne paraît que le 20 juin, s'est quant à lui défendu en déclarant qu'il voulait rompre les stéréotypes : « Bécassine n'est pas la fille un peu niaise et stupide que l'on croit. "Je ne regarde jamais en arrière. La bouche de Bécassine [16] ne semble généralement pas apparaître dans les différents albums (particulièrement dans les premières éditions), ce qui fera dire à certains militants bretons qu'il s'agissait d'empêcher le personnage de pouvoir « protester en breton » [17]. Le 18 juin 1939, un groupe de Bretons agit au Musée Grévin à Paris pour détruire la statue en cire du personnage en la décapitant, trouvant celle-ci trop grotesque et donnant, à leurs yeux, « une image déplorable de la région »[46],[47],[48],[49]. Reste qu’on lui pardonne facilement, car comme le dit la Marquise elle-même «  Cette Bécassine !…pas de cervelle mais tant de cœur ! Ci-dessous, la traduction du texte. L'héroïne née en 1905 sous la plume de Joseph Porphyre Pinchon orne aujourd'hui la page d'accueil de Google. Caumery fera vivre le personnage jusqu’à sa mort en 1941 et éditera de nombreux albums. Catel Muller a décidé de lui donner une bouche: "Aucun homme ne lui en a donnée une et ça continue de me choquer". Ils les appellent les « ploucs » (le mot « plou » désigne une paroisse en Breton – beaucoup de noms de villes commencent par ce mot). Mais, alors qu’elle n’était qu’une remplaçante de dernière minute, Bécassine plait à son public. ( Déconnexion /  La liste suivante présente les titres des albums de Bécassine par année de première parution de l'aventure, et la date de parution de l'album (parfois distante de plusieurs années) : Notes :-a.Paru dans la Semaine de Suzette en 1914.-b. Sa langue est le breton, pas le Français de la capitale. Il ne parle pas de son programme mais joue la séduction. Monsieur Émile-Joseph Porphyre Pinchon (!!!) James Eveillard et Ronan Dantec, qui ont consacré un ouvrage à la représentation des Bretons dans la presse illustrée française, définissent Bécassine comme l'« incarnation du mépris dont les Bretons ont souvent souffert »[23]. Elle prend l'avion (album : Bécassine en aéroplane), le bateau (album : Bécassine en croisière) et se déplace jusqu'en Amérique (album : Bécassine voyage). La figure ronde et pouponne de la jeune bonne est simplifiée : elle n’a pas de bouche. Il n’est donc pas étonnant que la bouche de Bécassine ne soit presque jamais dessinée. Du 3 février au 26 septembre 2015, à l’occasion des 110 ans du personnage de Bécassine, le Musée de la Poupée - Au Petit Monde Ancien avait présenté une exposition dénommée « les trésors de Loulotte », la petite fille, personnage des aventures de Bécassine inspiré par la vraie Claude, fille unique de Maurice Languereau, l’éditeur du magazine La Semaine de Suzette, et de son épouse Yvonne[40]. Tintin est plein de bon sens, Bécassine est pleine de bon sens. Elle s'est même essayée au cinéma, moderne et trépidante, nonobstant sa coiffe blanche et son parapluie rouge. », « comme des modèles d'une éducation moderne et d'une compréhension de la psychologie enfantine ». un documentaire historique sur l’histoire de la Bretagne. Les aventures parues après la Seconde Guerre mondiale ont été scénarisées anonymement par des auteurs signant « Caumery » (Les Petits Ennuis de Bécassine pourrait avoir été scénarisé par Madeleine-Henriette Giraud, rédactrice en chef de la Semaine de Suzette de 1927 à 1949, tandis que Bécassine au studio semble avoir été écrit par un journaliste du Figaro ayant conservé l'anonymat). Le dessinateur s'inspire des costumes[10], coiffes picardes et du nom d'oiseau Bécassine, bien connu des riverains et des visiteurs de la baie de Somme[11],[12],[13]. niaise » est peut-être lié au nom de l'héroïne bret. Ses contradicteurs disent qu’il n’a pas de programme, ces alliés disent que c’est un programme qu’il faut garder secret : il ne faut pas donner d’informations à l’ennemi. n'aimait pas trop les femmes bavardes, une simple petite bonne n'avait pas son mot à dire) ??? Ce n'est qu'en 1913 que la scénariste d'origine, Jacqueline Rivière, est remplacée par Maurice Languereau (qui signe du pseudonyme Caumery), lequel fait du personnage une Finistérienne en lui donnant, en plus du surnom de « Bécassine », le nom breton d'Annaïk Labornez. Elle pense seulement à l’accomplissement de son travail et ne possède pas de souhaits propres. En 1905, la romancière Jacqueline Rivière décide de lancer un magazine destiné aux jeunes filles de la bourgeoisie parisienne. « Bécassine, c’est ma cousine ». J'ai vu hier soir à Quimper en avant-première le film Bécassine de Bruno Podalydès. Bécassine, c’est donc l’altérité apprivoisée, qui rassure car elle n’est pas dangereuse, la poupée muette et inoffensive qu’on confie aux petites filles riches pour les amuser. Le Trésor de la langue française écrit à propos du terme[31] : « bécassine » : « fig., péj. SOUCHE : Réflexions sur le support, la démarche. Dans La Bretagne, ouvrage publié dans la collection « idées reçues », l'ethnologue François de Beaulieu voit dans ce personnage un « mélange de bonté et de bêtise entêtées qui a ses racines dans le vieux mythe de la « Bretagne arriérée mais pure ». » Selon lui, dans les années 1970, l'image de Bécassine change en raison de divers détournements, comme sur une affiche d'Alain Le Quernec qui la présente le poing dressé, protestant contre les marées noires répétitives qui souillent alors les côtes bretonnes[25]. Elle s’entend bien avec les autres employées, des dames portugaises. Les titres, indiqués ci-dessous, sont à reclasser car les dates de parution sont inconnues : certains de ces albums sont peut-être sans rapport avec la série « historique » (recueils d'historiettes écrites et dessinées avant 1913, et albums postérieurs à la mort de Pinchon en 1953. Site consacré au dessinateur de Bécassine, Joseph Porphyre Pinchon : La dernière modification de cette page a été faite le 21 novembre 2020 à 16:35. Problème : juste avant la parution du premier numéro, une page demeure blanche. Les aventures ont été reprises dans des albums normalement parus à la fin des publications sur le magazine. Il existe une série d'albums pour lecteurs débutants dans la collection "Les albums merveilleux" tel le no 73 "Bécassine exploratrice", éditions Gautier-Languereau, Paris 1958, ill. de J.-P. Pinchon Texte d'après Caumery, petit format 16,4 x 20,2 cm 24 pages (couverture incluse). Depuis sa création il y a près de 115 ans, on nous l’a ressortie à toutes les sauces, que ce soit dans une chanson de Chantal Goya en 1979 ou très récemment au Cinéma, dans une adaptation de Bruno Podalydès. Avertissez-moi par e-mail des nouveaux commentaires. Une sculpture du personnage de Bécassine à Noyon. Sache encore que, bien que malmenés, Bécassine n'a pas de bouche et Crilin, de Dragon Ball Z, pas de nez, donc, pas de narines bouchées; et que la Joconde n'a pas de sourcils, et le Surfeur d'argent, pas de b~te; et que Beethoven n'est pas sourd. une murge. Sa langue est le breton, pas le Français de la capitale. Du 7 septembre au 2 décembre 2019, à l'occasion des 114 ans de la première héroïne de BD qui soit née de l’imagination d’une femme, une exposition « Bécassine, héroïne moderne » avec la présentation de planches originales des premières bandes dessinées de « Bécassine », est organisée par la maison de la BD de Blois[42],[43]. ». «. Tout en rondeurs et lisse malgré son âge (108 ans dont 100 de célébrité), son visage est un cercle parfait, ses yeux sont ronds et son nez minuscule. Dans l’esprit du narrateur elle est même plus proche du chien que de l’humain. Elle possède désormais un nom à consonance bretonne, Annaïk Labornez. Problème : juste avant la parution du premier numéro, une page demeure blanche. On peut cependant deviner lors de certaines postures du personnage le dessin d'un point, voire d'un léger trait pour représenter la bouche[18]. Bécassine est un personnage de bande dessinée jeunesse français créé par la scénariste Jacqueline Rivière et le dessinateur Émile-Joseph-Porphyre Pinchon, qui apparaît pour la première fois dans le premier numéro de l'hebdomadaire pour jeunes filles La Semaine de Suzette le 2 février 1905. Tout ce qui pourrait évoquer son identité sexuelle est également supprimé (elle n’a pas de poitrine). Bécassine, fraichement arrivée de sa campagne pour servir la Marquise de Grand-Air, ne comprend rien aux ordres de Madame et enchaine les bévues. Si cela peut paraître simple, dans les faits c'est une véritable prouesse technique. On la reconnait avec son costume vert, sa coiffe blanche et son éternelle candeur. Et ce n’est pas tout puisque : – le bois (hêtre ou tilleul) est issu à 100% des forêts française gérées par l’ONF, – la main d'œuvre est aussi 100% française. Ce changement sera la conséquence d'un procès intenté par Jean-Marie Le Pen qui n'avait pas apprécié le premier personnage et désirait être représenté par un personnage français[53]. Lors de la sortie du film, la critique est dans l'ensemble assez positive. Alors, lorsque le réalisateur de cette nouvelle version de Bécassine, lui-même issu d’une riche famille parisienne, déclare « Dans ce film, je voudrais montrer Bécassine telle qu’elle est: fidèle, sincère, spontanée, innocente, tendre, rêveuse, enthousiaste », on comprend mieux le malaise de certaines tranches de la population. Ainsi, bien que la tenu de Bécassine soit inspirée des tenues traditionnelles picarde, on lui donne un nom et une origine bretonne. Ce personnage qui date de 1905 a été inventé dans les journaux de la bourgeoisie parisienne qui aime se moquer des individus qu’elle exploite et opprime à longueur de journée. Ainsi, au tout début du XXème siècle, la France c’est avant tout Paris, qui concentre toute la force décisionnelle. Cette frustration ainsi que les difficultés économiques sapent rapidement sa motivation. Du 2 avril au 20 août 2016, une exposition intitulée « J.P. Pinchon, Bécassine, Frimousset, Grassouillet et les autres… », est organisée au Centre Régional de Ressources sur l’Album et l’Illustration, située à Margny-lès-Compiègne. Le mouvement des gilets jaunes, la violence policière qui en a suivi (violence déjà dénoncée depuis de longues années par les habitants des banlieues) et l’incompréhension des politiques montre bien cette fracture entre deux France. La série est donc prolongée. En Allemagne comme en France, une grande partie de la population reste encore cette humanité sans droit à la parole, cet Autre qui travaille dans l’ombre pendant qu’on s’accomplie à la lumière. « L'image du Breton têtu, courageux, borné, « d'une Bretagne rurale arriérée dont Bécassine pouvait constituer un symbole commode, « Type de bonne bretonne, brave mais étourdie, créée par le dessinateur et peintre Joseph Pinchon », « Jeune fille sotte et naïve (en référence au personnage de Bécassine dessiné en 1905 par Pinchon) », « toujours même bouille ronde de nounou rassurante », « pseudo-comédie française potache et soi-disant populaire, qui dès ses premières images en dit long sur l'insulte en termes d'identité et de mémoire qu'il adresse aux femmes et à la Bretagne. », « une image déplorable de la région », « elle a escaladé les Alpes, conduit des voitures et piloté un avion. S’étonner ou s’interroger sur des sujets qui touchent, MOSAÏQUE : récits plus intimes, moments de vie ou expériences personnelles…. Cependant, elle "ne regrette rien". Ce film reprend le thème de la jeune fille un peu naïve et maladroite d'origine modeste quittant sa Bretagne natale pour tenter sa chance à Paris en se faisant engager par une famille d'aristocrates. A distraire. Et puis il y a le, , pas si lointaine mais déjà peuplée d’êtres curieusement accoutrés, qui parlent divers langues et patois. Au départ, le personnage créé par l'Amiénois Joseph Pinchon en 1905 représente la bonne « provinciale », fille de ferme, telle que la voyait la bourgeoisie. Mais pourquoi n'a-t-elle pas de nez et de bouche? L’ordre social au coeur de la relation maitres/serviteurs n’y est absolument pas remis en question et Bécassine demeure ce qu’elle a toujours été : une charmante petite bonne à l’âme d’enfant et sans revendications, qui se consacre uniquement aux autres et ne rêve de rien sinon «. Cette simplification, loin de la faire perdre en expressivité, lui donne au contraire la possibilité de … Les traits de son visage sont donc à peine esquissés alors que ceux des personnages qui l’entourent, comme la Marquise de Grand-Air, sont dessinés de manière bien plus précise. Ainsi, au tout début du XXème siècle, la France c’est avant tout Paris, qui concentre toute la force décisionnelle. Entrez votre adresse mail pour suivre La Fragmentation et être notifié par email des nouvelles publications. ». Toucher le malade n'est pas rédhibitoire pour les personnes, mais souffler dans la bouche d'une autre personne est plus compliqué. À l'occasion de cette exposition, une conférence dénommée « Bécassine, une légende du siècle » est proposée aux visiteurs le 19 avril 2016[41]. Soit comme Chris. Mais c’est également les. Quand à son village d’origine, Clocher-les-Bécasses, il est désormais localisé près de Quimper. Le Grand Larousse encyclopédique en 10 volumes de 1960 ne donne à « bécassine » aucune autre définition que celle de l'oiseau et pour « Bécassine » écrit simplement : « Type de bonne bretonne, brave mais étourdie, créée par le dessinateur et peintre Joseph Pinchon », sans aucune allusion à sa prétendue sottise, contrairement au Nouveau Petit Larousse illustré de 1949, dans lequel on peut lire à la même entrée : « Jeune fille sotte ou trop naïve »[34], mais sans qu'on indique le moindre lien avec le personnage de La Semaine de Suzette.