Le commandant de [leur] artillerie est un Français. Ces chiffres cachent d'importantes disparités régionales : l'Ukraine, la Russie du sud et la Sibérie, excédentaires, doivent nourrir la Russie du nord, moins fertile, et l'armée, massivement déployée dans les régions de l'ouest. À partir de l'automne 1915, dans les grandes villes de Russie du nord, les files d'attente s'allongent devant les boutiques, et au début de 1917, une ouvrière de Petrograd passe en moyenne 40 heures par semaine à faire la queue. Les pénuries alimentaires ne sont pas dues aux mauvaises récoltes mais au désordre des échanges : la Grande Retraite de 1915 fait perdre des provinces fertiles et déplace plusieurs millions d'habitants (5,5 millions selon Nicolas Werth[87]) vers les provinces du centre et du nord tandis que les achats de l'armée entraînent une inflation rapide. Kerenski riposte, le 21 juillet 1917, en faisant occuper Helsingfors par l'armée russe [118]. Je ne comprends rien, pourquoi la Russie a-t-elle besoin de cette Baltique? Égalité / inégalité. La Rada centrale se réfugie à Jytomyr et fait appel à l'aide des Allemands avec qui elle signe le premier traité de Brest-Litovsk le 9 février 1918[166],[167]. L’Otan, que l’on disait en mort cérébrale, n’est pas morte. Les bolcheviks se savent incapables soutenir une guerre contre les grandes puissances : ils cherchent à gagner du temps car ils comptent sur l'imminence d'une révolution générale en Europe. Le 18 juillet, à la suite d'une entrevue orageuse à Moguilev, Kerenski exige la démission du général Broussilov et confie le commandement en chef à Lavr Kornilov. En 1917, la capacité théorique des trois principales voies d'approvisionnement, Arkhangelsk, Mourmansk et le Transsibérien, s'élève à 3,5 millions de tonnes par an[58]. Le système de missiles russes sol-sol Iskander (Code OTAN SS-26 Stone), est produit par l’usine de missiles de Votkinsk (1000 km à l’est de Moscou). À Kiev, une courte bataille triangulaire oppose les partisans du Gouvernement provisoire, groupés autour de l'état-major de la région militaire, ceux des bolcheviks et ceux de la Rada centrale : ces derniers restent finalement maîtres du terrain, ce qui permet à la Rada, le 20 novembre 1917, de proclamer la République populaire ukrainienne « sans rompre les liens fédéraux avec la Russie[163] ». by mattehret; ... Guerre contre la Russie. "Mieux vaut ne pas nou… En fait, 2 805 propriétaires étrangers et 41 480 d’origine étrangère sont dépossédés, parfois pour le seul fait d’avoir un nom à consonance allemande. L'OTAN vaincra-t-elle la Russie lors d'une hypothétique Troisième Guerre mondiale: version médiatique américaine. Et quelque chose me dit qu'en Europe et aux États-Unis, l'effondrement viendra plus vite. La Russie doit aussi importer certaines matières premières comme le cuivre[58]. La nouvelle guerre froide « Manière de voir » #159, juin-juillet 2018 Trente ans après la chute du mur de Berlin, la Russie est à nouveau érigée au rang de menace existentielle. Les discours du centenaire insistent sur la grandeur de l'Empire russe et la continuité de la Russie qui repousse Napoléon en 1812, sauve l'Entente du désastre en 1914-1917 avant de triompher du nazisme en 1945 : l'affirmation nationale est d'autant plus forte qu'elle coïncide avec la révolution en Ukraine, vue comme une menace pour la Russie et le monde slave, et le rattachement de la Crimée[197],[198]. dans une hypothétique guerre mondiale III, selon l'auteur, le bloc militaire occidental gagnera. Au lendemain de la révolution de février-mars 1917, les revendications ukrainiennes se réveillent et une assemblée, la Rada centrale, se constitue à Kiev, regroupant des partis politiques et des associations culturelles et professionnelles. Au début de 1917, leur parti, toujours illégal, compte peut-être 10 000 membres dans toute la Russie dont 3 000 à Petrograd[102]. Pendant des années, l' É tat russe avait essayé de saisir la Livonie et l'Estonie et de sécuriser son accès à la mer Baltique. Les deux empires sont à la limite de leurs forces lorsque la révolution russe de février-mars 1917 entraîne la dislocation de l'armée russe, permettant aux Ottomans de reprendre les provinces perdues[50]. Le complexe militaro-industriel américain cherche à augmenter ses financements. La mémoire nationale polonaise glorifie les légions indépendantistes de Józef Piłsudski et Józef Haller en passant sous silence les soldats, beaucoup plus nombreux, qui ont fait la guerre au sein des armées russe, austro-hongroise et allemande[189]. Le gouvernement entreprend la confiscation des propriétés allemandes, dans le double but de satisfaire le courant nationaliste anti-allemand et de donner une satisfaction partielle aux paysans, à défaut d’une réforme agraire plus générale. ». Les désordres de l'armée ne nuiront pas moins à la défense qu'à une offensive. Celui-ci demande à Kerenski d'établir un régime de dictature, proclamer la loi martiale, rétablir la peine de mort à l'arrière, interdire les grèves et dissoudre le Soviet de Petrograd. Je ne comprends sincèrement pas le désir maniaque des experts occidentaux de montrer à quel point la Russie menace les pays baltes. Le palais d'Hiver, dernier refuge du Gouvernement provisoire, défendu par quelques élèves-officiers et femmes-soldats, se rend au bout de quelques heures : les combats ne semblent avoir engagé qu'un petit nombre de personnes tandis que les restaurants, théâtres et tramways fonctionnent comme d'habitude[159]. Au début de la guerre, la noblesse représente la grande majorité de l’encadrement : 90% des généraux, 80% des officiers de rang moyen et 65% des officiers inférieurs[39]. La révolution d'octobre-novembre 1917 entraîne la dissolution de l'armée et des cadres économiques et sociaux. La 8e armée allemande attaque avec des moyens techniques supérieurs, gaz de combat, lance-flammes, bombardements aériens. Les autres partis de gauche, socialistes-révolutionnaires et mencheviks, tardent à réagir car ils comptent sur les élections à l'Assemblée constituante pour rétablir la démocratie sans effusion de sang. Ou leurs navires ne savent pas comment couler et leurs avions ne savent pas comment tomber? dans un conflit à grande échelle, la Russie ne pourra pas résister à l'OTAN. Russie. Eh bien, pour être honnête, j'aurais quand même percé le couloir de Kaliningrad. En 1914, un éditorialiste du journal Novoïé Vrémia écrit : « Dans les vingt dernières années, notre voisin occidental [l’Allemagne] a tenu fermement dans ses crocs les sources vitales de notre prospérité et, tel un vampire, a sucé le sang du paysan russe »[18]. Et maintenant? Les partisans du panslavisme forment des sociétés de soutien aux « peuples frères » slaves contre l’Empire ottoman pendant les Guerres balkaniques de 1912-1913[22]. En conséquence, nos troupes ne demanderont pas la permission ni ne feront le tour par mer, mais traverseront directement les États baltes. 2, no 214, 2004. La chute du pouvoir impérial entraîne une vague de soulèvements dans la campagnes. ». Sur le front roumain, au début de janvier 1918, un rapport du général français Henri Berthelot indique que certaines unités russes se rallient aux bolcheviks, d'autres au gouvernement indépendantiste de la Rada centrale, mais la plupart cherchent surtout à se nourrir et à rentrer au pays. Et ne comparez pas les potentiels habituels une fois dans le 3e monde, ils sont inutiles, préparez-vous tout de suite pour le 4e club là-bas, fouettez, préparez des cailloux, que portez des bêtises. Et si vous considérez qu'après la guerre avec la Russie, ils devront certainement combattre la Chine, alors tout devient très triste pour eux. Depuis la fin de la Deuxième guerre mondiale, il n’y avait plus d’Atlantique entre l’Europe et l’Amérique qui, stratégiquement parlant, formaient un seul monde. Peut-être que seule l'Afrique restera en faillite (à l'exception de l'Afrique du Sud), afin de priver tout le monde des avantages du monde d'après-guerre. Les femmes représentent 60% de la main-d'œuvre agricole en 1916 et doivent assurer les tâches de travailleur de force et de chef d'exploitation[90]. Le 2 novembre, le général Alexandre Verkhovski (en), ministre de la Guerre, déclare que l'armée n'est plus en état de se battre. Il n'y aura donc pas de bagarre - tout le monde peut rentrer à la maison. Le 27 août, à la suite d'une série de malentendus, Kornilov se persuade que le gouvernement de Kerenski est tombé aux mains des bolcheviks et ordonne au 3e corps de marcher sur Petrograd. Dans le même article, Ukraina.ru évoque aussi la série télévisée « La troisième guerre mondiale : dans la salle d’opération », diffusée par la … ». Les succès partiels de 1916 ne suffisent pas à remédier à la chute du moral des soldats, révélé par la censure du courrier : à la fin de 1916, 93% d'entre eux se montrent indifférents ou pessimistes sur l'issue du conflit[53]. Faute de trains, le charbon s’accumule sur les quais : 1,5 million de tonnes sont en attente en octobre 1915, 3,5 millions en mars 1916[60]. Par conséquent, avant de concentrer un grand nombre de "brigades" dans le Tribaltic, nous devrons capturer ces hurleurs en 3 jours et 2 nuits, vous regardez encore plus vite. Le 8 août, la Douma décide de s’autodissoudre jusqu’à la fin des hostilités pour ne pas causer d’embarras au gouvernement[26]. Voyez-vous, la plupart des, « Une guerre entre l’Autriche et la Russie serait très favorable à la révolution mais il est peu probable que, « L’opinion publique ne comprendrait pas pourquoi, au moment critique impliquant les intérêts de la Russie, le gouvernement impérial a répugné à agir hardiment », « s’il ne cédait au peuple qui réclame la guerre et ne dégainait pas l’épée au nom de la Serbie, il courait le risque d’une révolution, voire de la perte de son trône », « Je suis sûr qu’il se produira maintenant en Russie un mouvement analogue à celui de la, « à la renaissance sous ce sceptre [russe] d'une Pologne libre de sa foi, de son langage et ayant droit de se gouverner elle-même », « Qui diable nous a fichu cette guerre ? Une enquête dissipe rapidement ces rumeurs de bourrage de crâne mais les Allemands de Russie restent suspects[80]. Cependant, les éléments les plus réactionnaires du gouvernement s'inquiètent de sa popularité : en 1916, le ministre de l'Intérieur Nikolaï Maklakov, ordonne à Lvov de dissoudre ses brigades de volontaires civils (80 000 personnes) qui allaient dans la zone de front pour creuser des tranchées et des tombes[73]. Le grand-duc Nicolas Nikolaïevitch, chef nominal des armées, est loin d’être un expert militaire. La priorité aux convois militaires circulant vers le front amène des retards considérables dans les transports civils qui ravitaillent les grandes villes de Russie du nord : il arrive souvent que la nourriture pourrisse en route, faute de locomotives[62]. Un gouvernement provisoire aux aspirations démocratiques tente de relancer l'effort de guerre mais l'armée, minée par les désertions et mutineries, se disloque. Oui, oui, la génération actuelle peut croire à la sauvegarde-recharger avec un imbécile. Le 17 juillet, la garnison de Petrograd et les marins de la flotte de Kronstadt, craignant d'être envoyés sur le front, se joignent aux ouvriers grévistes des usines Poutilov et se soulèvent contre le Gouvernement provisoire : ils encerclent la Douma mais, faute d'instructions de Lénine, échouent à prendre le pouvoir. Encore un petit peu, et on va régler des comptes avec vous ». Les grèves ouvrières, importantes de 1912 à juillet 1914, s'étaient raréfiées dans les premiers mois de la guerre : elles reprennent avec vigueur en août-septembre 1915[97]. Et précipiter la fin de l'Otan ou créer les conditions d'une guerre mondiale. Depuis le printemps, un effort considérable est fourni pour réarmer et équiper les troupes. il n'y aura pas une telle capacité technique de résister à l'atome, nous aurons des armes encore plus puissantes. Ils comparent magnifiquement le potentiel militaire, les mots forts retentissent, mais ils n'expliquent pas pourquoi nous pourrions en avoir besoin. À partir de 1915, l'impératrice, les princesses de la famille impériale, des dames de la cour et des actrices se font volontiers photographier en tenue d'infirmière auprès des blessés ; seule la grande-duchesse Olga, fille aînée du tsar, semble avoir été convaincante dans cette fonction et en retire une certaine popularité[76]. Ailleurs, les bolcheviks obtiennent le ralliement des grandes garnisons de Reval, Pskov, Minsk, Gomel, mais, en novembre, ils ne sont majoritaires que dans le comité de la 5e armée[161]. Les Américains en général s'intéressent presque toujours au butin. Horne[59]. Le 25 décembre 1917, avec le soutien des minorités non ukrainiennes, les bolcheviks fondent une République soviétique d'Ukraine à Kharkiv. L'argent est éliminé pour des commandes de défense, une augmentation du budget de l'OTAN, etc. La crise des munitions est en grande partie responsable des défaites de 1915, à quoi s'ajoute une organisation déficiente, surtout au début : un arsenal produit 900 000 fusées d'artillerie défectueuses avant que quelqu'un ne s'aperçoive du défaut. Allégation : l'opération de l'OTAN en Afghanistan a été un échec. Vaste expérience en matière de survie. Le soviet demande au gouvernement provisoire d'accepter une série de conditions : amnistie de tous les prisonniers politiques, liberté d'expression, de réunion et de presse, fin de toutes les discriminations de classe, de religion ou de nationalité, dissolution immédiate de la police qui sera remplacée par une milice populaire avec des officiers élus, élections générales au suffrage universel, garantie que les militaires qui avaient pris part à la révolution ne seraient ni désarmés, ni envoyés au front, droits civils complets pour les soldats hors de leurs heures de service[112]. Le blocage des importations oblige à chercher des substituts aux produits chimiques, jusque-là principalement importés d’Allemagne, et à développer des gisements nationaux. Le journaliste Finian Cunningham revient sur cet endoctrinement médiatique. Note du Saker Francophone Cet article est paru à l'origine dans The Unz Review en juillet 2015, et nous le reprenons à cause d'un embardée écœurante vers la guerre entre la Russie et l'Otan au cours des deux dernières semaines. En février-mars 1916, les ouvriers du district de Vyborg sont encore à l'avant-garde contre les mesures de réquisition de la main-d'œuvre et, en novembre 1916, contre la condamnation de matelots de la flotte de la Baltique et de soldats du 18e régiment d'infanterie de réserve[97]. Les militaires russes défilent à Moscou en mai 2013, lors de l'anniversaire de la victoire sur l'Allemagne nazie durant la seconde guerre mondiale - AFP PHOTO / KIRILL KUDRYAVTSEV. La famine russe de 1891-1892 dans les provinces de la Volga et de l’Oural, accompagnée d’épidémies de choléra et de typhus, est très mal gérée par les autorités qui interdisent la diffusion d’informations « alarmistes » et songent surtout à maintenir les exportations de céréales. Les antisystèmes ne sont pas viables - purement selon Gumilev. Le régime crée une « Armée rouge des ouvriers et paysans », rétablit la conscription et, malgré les tiraillements idéologiques, reprend à son service des officiers de l'armée impériale mus par le patriotisme russe. Les délégués élisent un Conseil des peuples auprès du Gouvernement provisoire[155]. Alors que près de 500 000 Juifs servent dans l'armée, ils sont accusés d'être favorables à l'Allemagne et victimes des brutalités de la troupe, surtout des cosaques. La République démocratique de Géorgie proclame son indépendance le 26 mai tandis que les Britanniques occupent Bakou[172]. Malgré les entraves à son commerce extérieur, la Russie met sur pied une économie de guerre et remporte des victoires partielles en 1916. Peut-être parce que, eux-mêmes le comprennent parfaitement, après ce qu'ils ont fait ici, l'armée russe sera accueillie en libératrice. Quelqu'un peut-il m'expliquer l'obscurité, pourquoi nous y poussent-ils? Publié le 04/09/2014 - 16:08. Le fait que deux secrétaires généraux de l’OTAN d’affilée soient des Scandinaves, Jens Stoltenberg et son prédécesseur Fogh Rasmussen, n’est … Solarium? Dans les pays baltes, les politiciens à bien des égards s'en tiennent à la devise: les Russes arrivent! Sur le front du Caucase, l’offensive ottomane de Sarıkamış (décembre 1914-janvier 1915) est un désastre total : l’armée ottomane, mal équipée, perd deux corps d’armée par le froid et les maladies plus que par les combats. Une fois l’opinion publique formée, il sera possible aux États-Unis de déclencher une guerre et d’informer bêtement la population des mesures préventives. Pour le Précis d'histoire du Parti communiste de l'Union soviétique, publié en 1938, « la guerre impérialiste a été provoquée par le développement inégal des pays capitalistes, la rupture de l'équilibre entre les principales puissances, la nécessité de procéder à un nouveau partage du monde au moyen de la guerre » : ceux qui, comme les menchéviks et les socialistes-révolutionnaires, ont accepté de participer à l'effort de guerre, n'ont fait que trahir les intérêts du prolétariat russe au profit des capitalistes de l'Entente. Maria Ferretti, « La mémoire impossible », Cahiers du monde russe, 58/1-2 | 2017. ambassade d’Allemagne à Saint-Pétersbourg, Buts de guerre de la Première Guerre mondiale, Empire ottoman dans la Première Guerre mondiale, Front de l'Est (Première Guerre mondiale), Roumanie dans la Première Guerre mondiale, Histoire du transport ferroviaire en Russie, États-Unis dans la Première Guerre mondiale, deuxième congrès pan-russe des Soviets d'ouvriers et de soldats, Intervention alliée pendant la guerre civile russe, intervention alliée pendant la guerre civile russe, retarde de 13 jours par rapport à celui-ci, Naissance et déclin des grandes puissances, Industrie de l'armement de la Russie impériale, Conférence de Chantilly (6-8 décembre 1915), https://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Russie_dans_la_Première_Guerre_mondiale&oldid=176881990, Histoire de la Russie pendant la Première Guerre mondiale, Article contenant un appel à traduction en anglais, Article contenant un appel à traduction en allemand, Article contenant un appel à traduction en russe, Article contenant un appel à traduction en polonais, Article contenant un appel à traduction en espagnol, Portail:Première Guerre mondiale/Articles liés, Portail:Époque contemporaine/Articles liés, licence Creative Commons attribution, partage dans les mêmes conditions, comment citer les auteurs et mentionner la licence, Économie et société de l'Empire russe avant 1914, Nationalités de l'Empire russe de la guerre à la révolution, La Russie en guerre vue par la presse française en 1917, Sylvain Ferreira, « L'Offensive Broussilov », Revue Méthode, novembre 2016, Peter Gatrell, « War, Refugeedom, Revolution », Cahiers du monde russe, 58/1-2 | 2017, Maria Ferretti, « La mémoire impossible », Cahiers du monde russe, 58/1-2 | 2017.
Que Faire à Alvor, Ingénieur De Course F1, Produit Scalaire Base Non Orthonormée, Poids Airbus A380, Convocation Bac 2020 Cote D'ivoire, Bouées 7 Lettres, équation Cartésienne Et Paramétrique D'une Droite, Grand Prix Du Portugal 2020, Terrain à Vendre à Diass,